Fallout 3 – une journée en enfer


Un peu de musique pour accompagner la lecture de cet article : My Morning Jacket - Rocket Man.


Le jour se lève sur cette ville en ruine. La bataille a fait rage cette nuit, mais on est toujours là ! Je vais aller me reposer un peu avant de repartir au QG. J'ai encore bien de la route devant moi.

 

En revoyant cette place, ça me fait penser que j'ai failli perdre la vie à deux reprises cette nuit. Heureusement qu'il me restait quelques équipements furtifs. Grâce à eux j'ai pu me faufiler entre la multitude de colosses armés de miniguns... Enfin jusqu'à ce que cette merde me claque entre les doigts. J'ai vite réappris à courir.

 

Mon repos terminé, je me dirige vers la rame de métro la plus proche, tout n'est que désolation autour de moi.

 

Enfin sorti du métro! Cet endroit pue l'embuscade. Il faut que je me méfie de chaque trou, de chaque fenêtre. Il ne fait pas bon s'attarder ici.

 

Je viens d'entrer dans une baraque abandonnée. Je me planque. Des dizaines de rôdeurs affluent dans le coin. Puis je tombe sur ce robot, encore programmé pour lire des histoires aux enfants. Mais à défaut d'enfants, il narre ses contes à un ours en peluche maladroitement posé à côté d'un squelette... Calciné. Vision macabre mais non dénuée d'humour, m'imaginant l'attitude des enfants face à ce robot conteur d'histoire, lui et sa scie circulaire. Le calme avant la tempête. Je vais devoir sortir et m'occuper de ceux qui me traquent. Leurs cris me rendent fou. Peut être mon aventure va-t-elle s'arrêter là ? A tout à l'heure si je m'en sors, sinon adieu.

 

J'ai triomphé de ces horreurs. Je remercie mon stock de Stimpacks, sans eux j'aurais déjà perdu mon bras droit. Le soleil se couche et me berce de son doux rayonnement. Je ne regrette pas d'être sorti de cet Abri il y a quelques semaines, le monde extérieur à beau être brutal, cruel, il n'en reste pas moins beau et fragile. Cet instant de victoire restera gravé dans ma tête et je suis sûr qu'au milieu de ces ruines subsiste un espoir, un espoir de vivre.

 

Allez trêve de bavardage, le QG m'attend et la nuit tombe, je vais devoir me dépêcher si je ne veux pas passer un sale quart d'heure!

Fallout.

2 réflexions sur “Fallout 3 – une journée en enfer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *