Level up niveau 2 – montée de niveau confirmée

Il y a bientôt un an, on parlait du premier volume de Level up, mook agréable à lire et plutôt inspiré sur le thème des RPG. Loin des bibles-catalogues que l’on pourrait retrouver dans ce genre de format, Level up est un condensé d’articles plus ou moins longs, orientés sur des thèmes bien précis, qui permettent ainsi de redécouvrir sous un nouvel angle des RPG parfois déjà bien connus. Malgré quelques papiers un peu décevants, le premier bouquin m’avait convaincu. C’est donc avec grand plaisir que je me suis lancé dans la lecture de ce « niveau 2 ».

Premier constat, tous les articles se montrent intéressants. Les quelques loupés du précédent volume ne sont plus présents. Une montée de niveau favorable, qui s’explique notamment par la présence d’une majorité d’articles de fond, au milieu desquels se perdent de rares textes plus alambiqués. Comme celui du système de combats de Valkyrie Profile : Covenant of the Plume. Le genre de sujet avec lequel j’avais eu du mal auparavant, est cette fois ci mieux traité à mon sens, car davantage mis en relation avec tout le contexte du jeu, plutôt qu’une description bête et méchante des mécanismes. Bref, les articles « à priori un peu moins intéressants » restent finalement plutôt bons.

En revanche, le dossier central, d’une soixantaine de pages, et cette fois porté sur l’excellente série des Shadow Hearts, est un peu décevant. On sent que l’auteur, l’inénarrable Georges « Jay » Grouard, manquait de place pour évoquer toutes ses idées. Un agacement de l’auteur qui se ressent au fil de la lecture. Ainsi, la dernière partie, sur le récit des jeux, et à mon sens la plus intéressante, se voit sèchement amputée, avant de finir sur une rapide analyse de quatre pages, passionnante certes, mais malheureusement un peu courte vu l’ampleur de la série des Shadow Hearts. Je retiendrai toutefois une excellente première partie au dossier, dédiée à la création des jeux, brossant notamment avec brio le portrait des concepteurs. Une présentation vraiment passionnante.

Deux autres dossiers, un peu moins conséquents mais d’une dizaine de pages tout de même, ponctuent ce Level up niveau 2. Un premier sur Panzer Dragoon Saga, passionnant lui aussi, et ce, même si je connais très mal l’œuvre. Le second nous parle d’un RPG que j’avais adoré, Xenoblade, au travers d’un parallèle avec le gnosticisme. Un angle singulier mais pourtant des plus pertinents pour celui qui connait un peu Takahashi, l’homme derrière les Xeno (blade, gears, saga). En tout cas, le papier est aussi remarquable qu’intéressant. De mon humble point de vue, c’est même le meilleur du mook. Je sais, et moi aussi je trouve ça nul de vouloir hiérarchiser les articles, mais celui sur Xenoblade sort vraiment du lot. Et c’est signé Damien Mecheri (comme celui sur Panzer Dragoon Saga d’ailleurs).

Ce Level up 2 s’en sort donc très bien, même mieux que son prédécesseur sur la qualité générale des articles. Ce genre de mook est essentiel pour le fan moyen de RPG (voire le fan vite fait), et pourrait tout de même intéresser ceux qui sont réfractaires au genre, ou qui le connaissent mal. Une valeur sûre. Du coup, j’ai hâte de lire le niveau 3 (et oui, ce dernier est sorti voilà déjà quelques semaines, belle preuve d’une actualité « au plus proche » chez Chroniques-ludiques.fr…).

Avant de se quitter, petit florilège :

  • Colin McComb : Sur un coup de dés, par Raphaël Lucas. Excellent portrait d’un des concepteurs (sacrées circonstances !) de Planescape Torment et Wasteland 2.
  • Final Fantasy Type-0 : guerre et paix, par Nicolas Turcev. Un jeu auquel j’ai peu joué, mais que j’ai détesté à tous les niveaux. Pourtant, après avoir lu l’article, j’avais envie de le relancer.
  • Jade Empire : ou le mélange des genres, par Remi Lopez. Sur la musique de Jade Empire, à mon sens le grand point fort du jeu. Souvenirs !
  • Skies of Arcadia : Le tour du monde en quatre-vingts heures, par Damien Mecheri (encore lui !). Description idéale de l’aventure que j’ai vécu avec Skies of Arcadia. L’aventure, l’aventure et encore l’aventure. Avec un peu de voyage vers l'inconnu aussi.

 

3 réflexions sur “Level up niveau 2 – montée de niveau confirmée

  1. Je te rejoins totalement sur le dossier Shadow Hearts, qui a été pour moi une déception sans nom.

    Shadow Hearts, c’est clairement ma série culte, celle que je mets encore aujourd’hui en tête de mes jeux préférés de tous les temps. Et les dossiers de Jay, c’était sans doute très cool il y a 15 ans, mais quand on lit un nouveau en 2016, on se rend quand même compte que depuis, on a fait bien mieux. Tu cites à juste titre l’article sur Xenoblade et le gnosticisme, plus synthétique, mieux construit, avec un véritable angle d’approche abordé de manière pertinente. Et dans ce numéro, ça n’est qu’un article parmi d’autres.

    Là, en dehors de la partie très intéressante sur les coulisses de la conception du jeu (tout de même émaillée d’insultes et de jugements de valeur aussi divers et variés que hors-sujet), on a principalement un résumé de l’histoire des jeux juste sans intérêt pour ceux qui les ont faits (a priori ceux qui sont le lectorat privilégié du dossier). Et franchement, je trouve juste hallucinant de voir plusieurs dizaines de pages englouties aussi facilement dans un truc inutile comme ça. Surtout quand on voit la richesse de la trilogie en références historiques, culturelles, occultes… Surtout quand on lit au détour d’une phrase que From the New World serait l’épisode le plus acerbe de la trilogie politiquement parlant (ce que j’ai toujours réfuté), sans aucun argument ou développement derrière. Je pense que j’aurais beaucoup de mal à être d’accord avec ce genre de théorie, mais au moins, CA, ça mériterait d’être approfondi.

    Bref, désolé de me répandre ici en coup de gueule, mais je trouve aussi que Level Up est un excellent mook sur le RPG, intéressant et abordant le genre dans sa diversité. Et ça m’énerve pas mal de le voir plombé par des dizaines de pages de digressions hors-sujet et de vide. Il y aurait moyen de faire tellement mieux de toutes ces pages avec l’équipe qu’il y a derrière.

    1. Merci pour ton avis détaillé Hyades !
      Connaissant ton statut de fan absolu des Shadow Hearts, j’avoue que tu as dû être encore plus déçu. Moi ça m’a donné envie de refaire la série en tout cas. J’ai un très mauvais souvenir du 3, et j’aimerais pas être passé à côté d’un truc.

  2. Oh, il est sympa le 3. Mais il est léger, il ne faut pas en attendre l’émotion et la profondeur qu’on trouve dans les deux premiers (même s’il a parfois ses bons moments ^^).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *