Dark Souls : analyse et explication de l’histoire et de son univers

La compréhension de l’histoire de Dark Souls passe avant tout par la compréhension de son univers, sa mythologie. Je vous propose, au travers de cet article, de plonger dans le monde ténébreux de Lordran, terre des Dieux, où le désespoir côtoie sans mal la violence et, ainsi, comprendre les motivations de chaque personnage et entité rencontrés au cours de l’aventure. La suite de ce texte s’adresse avant tout aux personnes qui ont terminé le jeu car de nombreux spoilers/secrets y seront dévoilés. Après, libre à vous de lire et de vous immerger dans un monde que vous ne connaissez pas. Celui-ci est fort intéressant, mettant en place un background travaillé, raconté et décrit dans chaque élément du jeu. De la description des objets à la moindre tirade d’un personnage, tout est centré ou presque sur l’univers et sa mythologie. L’histoire, tant décriée par les critiques, ne sert vraiment que de conclusion, d’accomplissement pour le joueur qui n’aura, au final, qu’à suivre ses choix et les appliquer à l’extraordinaire monde de Dark Souls. Analyse.

 

commander-livre-dark-souls

 

Mise à jour du 13 Décembre 2012 : Ajout de l'appendice sur l'extension Artorias of the Abyss.
Mise à jour du 9 Juin 2014 : Ajout d'un sommaire, pour plus de lisibilité.
Mise à jour du 13 Juin 2014 : Ajout de l'article sur l'univers et l'histoire de Dark Souls 2
Mise à jour du 25 Septembre 2016 : Ajout de l'article sur l'univers et l'histoire de Dark Souls 3

 

Sommaire

Venez. Entrez dans le monde extraordinaire de Dark Souls.
Venez. Entrez dans le monde extraordinaire de Dark Souls.

1. Introduction à l'univers de Dark Souls
2. Les Seigneurs des Âmes
2.1. Gwen
2.2. Nito
2.3. La sorcière d'Izalith
3. Les personnages secondaires de Dark Souls
3.1. Seath l'écorché
3.2. Les quatre rois maudits
3.3. Sire Artorias
4. Explications de l’histoire et des enjeux de Dark Souls
4.1. Le pygmée
4.2. La guerre des clans
4.3. Les serpents primordiaux
5. Annexes
5.1. Les régions
5.2. La magie
5.3. Les autres dieux
6. L’extension Artorias of the Abyss
6.1. Oolacile
6.2. Artorias et Sif
7. Conclusion

Extra. Univers et histoire de Dark Souls 2
Extra. Univers et histoire de Dark Souls 3

 

__________________

1. Introduction à l’univers de Dark Souls

Les faits énoncés dans la vidéo d’introduction présentent vraiment les bases du background. C’est dense, mais plusieurs choses très importantes surviennent dans cette présentation.

  • Il y a plusieurs âges. Ils sont le seul élément temporel présent dans le jeu. Jadis il y avait l’âge des Anciens, des dragons, et maintenant l’âge du Feu. Celui-ci est sur le point de s’éteindre, quel sera l’avenir ? Dark Souls place le joueur dans une période de changement.
  • Suite à la venue du Feu, l’apparition de la lumière et des ténèbres est également à noter dans un coin de sa tête. Finalement, l’univers de Dark Souls représenterait, à sa façon si pessimiste, l’éternel combat entre le Bien et le Mal ? Combat qui conduirait au nouvel âge ? Nous verrons cela plus tard.
  • On assiste à la présentation des quatre grandes entités : Gwen, Seigneur de la Lumière, Nito le premier des morts, la sorcière d’Izalith et le pygmée. Ce dernier, si facilement oublié, représente à lui seul un des plus grands secrets de Dark Souls. Qui est-il vraiment ?
  • On note également la trahison du dragon Seath, un des seuls Anciens resté encore en vie après le massacre. Il aura un rôle assez secondaire dans l’âge du Feu, plus ou moins esclave de sa lâcheté.
  • Enfin, la grande question qui aura son importance : qu’est ce que la Marque Sombre énoncée à la fin de l’introduction ?

Des idées et des questions en vrac que nous allons étudier tout au long de cet article.  Pour commencer les hostilités, découvrons un peu plus les personnages principaux liés à l’âge du Feu.

 

__________________

2. Les Seigneurs des Âmes

2.1. Gwen

 

Il y a un air de famille avec Zeus, vous ne trouvez pas ?

 

Personnage Ô combien important qu’est le Seigneur de la Lumière ! Gwen fut un roi puissant et influent, possédant une armée de chevaliers redoutables. Avec les autres Seigneurs, il affronta et décima les dragons de l’âge des Anciens, prenant par la même occasion le statut de Roi des Dieux. Par la suite, le Feu déclina. Les Ténèbres et les humains commencèrent à envahir et peupler le monde. Afin de renforcer et faire perdurer la puissance du Feu au fil des siècles, il se lia à celui-ci et devint le Seigneur des Cendres à tout jamais. C’est sous cette triste forme que l’on combat Gwen, à la fin du jeu. La musique de cet affrontement, aussi douce que mélancolique, n’est pas là pour nous faire oublier tous le désespoir que porte ce personnage, ainsi que le monde actuel de Dark Souls. Gwen eu au moins trois enfants à qui il demanda de surveiller et contrôler les nouveaux arrivants en Lordran : les humains.

 

  • Le premier-né, dont même le nom a été oublié, fut à une époque le Dieu de la Guerre. Déchu, le seul souvenir de son existence réside sur les médailles solaires, ornées de son symbole.

 

  • Gwenevere, dit la Reine Solaire : fille ainée de Gwen. Le joueur la rencontre à Anor Londor après avoir combattu Ornstein et Smough. Elle lui propose le serment de Garde de la Princesse et tente de convaincre le héros de succéder à Gwen dans l’entretien du Feu. On apprendra plus tard que la Gwenevere d’Anor Londo est en réalité une illusion créée par son frère Gwendolin pour doublement influencer le héros. La Reine Solaire est ailleurs, sans doute aux côté de son mari, le dieu Flann.

 

  • Gwendolin, dit le Soleil Noir : dernier fils de Gwen mais élevé comme sa fille, sous le signe très puissant de la Lune. Il forma la faction des Lames de la Lune Sombre afin de punir ceux qui manquent de respect aux Dieux et ceux qui renoncent à leur serment. Son œuvre principale sera de convertir les héros à sa cause, c'est-à-dire le maintien de l’âge du Feu et la recherche du successeur de Gwen, son divin père diminué par le temps. Il garde d’ailleurs la gigantesque tombe de son paternel dans le Mausolée de la Spirale, prévenant toute intrusion.

 

Inspiration de Sauron ?

Gwen possédait une armée redoutable de chevaliers. Lorsque le Seigneur de la Lumière décida de se lier au Feu, certains soldats restèrent à Anor Londo pour protéger sa fille Gwenevere, tandis que les autres partirent avec leur roi. Malheureusement, lorsqu’il redonna la puissance au Feu, les chevaliers partis en exil avec lui se transformèrent aussitôt en cendres, et leurs âmes se lièrent au Kiln (c’est le dernier niveau du jeu parcouru avant d’affronter Gwen). Depuis, ils hantent ce lieu si sacré sous la forme de Chevaliers Noirs. Les chevaliers restés à Anor Londo finirent par mourir eux aussi. N’oublions pas qu’une fois l’illusion de Gwenevere déjouée, la ville des Dieux est plongée dans le noir. Les chevaliers affrontés au préalable n’étaient, eux aussi, qu’illusions. On voit bien la distinction et l’origine des Chevaliers Noirs et Argents (Blancs) que l’on affronte au cours du jeu. Même eux ont une histoire.

 

* Aller à l'appendice sur l'extension pour plus d'informations sur les chevaliers de Gwen.

2.2. Nito

 

Superbe artwork de Nito, le premier des Morts.

 

Sorte de spécialiste de la putréfaction et de la maladie, Nito, le premier des Morts, aida jadis à vaincre les dragons. Maintenant il réside dans le Tombeau des géants et dirige la faction des Serviteurs des Tombes. Il est considéré comme l’administrateur de la Mort. L’équivalent d’une Faucheuse, en quelque sorte.

2.3. La sorcière d’Izalith

 

La sorcière d'Izalith et ses filles sont à l'origine de la pyromancie.

 

Accompagnée de ses filles, elles participèrent à l’avènement de l’âge du Feu. La légende raconte que lorsque la première et la plus puissante des flammes (celle de Gwen en réalité) commença à s’éteindre, la sorcière d’Izalith partit en quête de la raviver. Elle tenta alors une expérience, hors du commun et du temps, sur une âme puissante trouvée au plus profond des entrailles de la Terre. L’expérience tourna mal et le Foyer du Chaos fut créé. Celui-ci asservi rapidement la sorcière d’Izalith, drainant ainsi tout son pouvoir, et donna naissance aux démons que l’on connaît si bien (Capra, Taureau, …). Les filles de la sorcières s’enfuirent alors.

 

  • Quelaan se changea, sous le pli de la douleur infligée par les flammes du chaos, en un monstre ignoble. Elle vit dans les tréfonds du Grand Marais, aux portes des Ruines Démoniaques et détient le serment des Serviteurs du Chaos. Elle ne vous dira pas un mot tant que vous ne porterez pas l’anneau adéquat d’une vieille sorcière oubliée…

 

  • Quelaag, également corrompue par les flammes du chaos, se transforma en un horrible monstre mi-femme, mi-araignée, gardant férocement l’accès à la seconde cloche de l’Eveil dans le Grand Marais. Elle était trop proche de son autre sœur/monstruosité Quelaan.

 

  • Quelana, elle, garda pratiquement toute sa tête et partie suivre sa voie de Pyromancienne accomplie. Elle prit sous son aile un jeune mais doué apprenti, Salaman, qui mourut dans d’étranges circonstances et à moitié fou. Depuis, Quelana est retourné dans le Grand Marais, attendant un nouveau disciple qui saurait se montrer à la hauteur de ses attentes. Elle ne souhaite finalement que le salut de ses sœurs. Après un siècle de souffrance et d’expiation de leur péché ignoble, explique-t-elle, elles méritent le salut, la mort de la main du héros. Ce sera son ultime requête, aussi douloureuse soit-elle.

 

Telle est l’horrible histoire de la sorcière d’Izalith et ses filles du Chaos. Le joueur les rencontrera à tour de rôle, essayant de capter les motivations de chacune, souvent en vain. Une famille déchue par la puissance du Feu et les atrocités de ce monde.

 

__________________

3. Les personnages secondaires de Dark Souls

3.1. Seath l’écorché

 

Seath, à moitié cristallisé.

 

 

Un dragon de l’âge des Anciens né albinos, aveugle et sans écaille. Surement considéré comme faible, et cible de toutes les moqueries de ses congénères, il trahit sa race ancestrale et permit l’avènement de l’âge du Feu. Seath conclu ensuite un pacte avec Gwen, devint Duc, puis récupéra un morceau de sa puissante âme lorsque le Seigneur de la Lumière se lia au Feu. Le dragon blanc, asservi par la puissance du Feu, s’enferma alors dans la bâtisse des Archives afin de lancer des recherches sur l’écaille d’immortalité tant désirée. Il envoya les Canalisateurs à Six yeux, ses loyaux sorciers aux masques ornés de deux colonnes de globes oculaires pour pallier à la cécité de Seath, récolter de nombreux spécimens humains qui servirent à alimenter ses démentes expériences. Celles-ci consistaient à rapprocher l’âme (la Source de la Vie) et la sorcellerie, puis à les lier à l’aide de cristaux, puissants mais aux effets secondaires inconnus. La folie s’empara alors de l’âme du dragon, le rendant esclave, finalement, de son ancienne trahison envers les siens. Seath l’écorché est désigné comme le père de la sorcellerie. Vers la fin du jeu, on croise Logan le Galurin, célèbre sorcier, en train de consulter les centaines de livres des Archives. Toute cette connaissance lui fait également perdre le sens des réalités et finit par le transformer en Carcasse. Il meurt sous les coups du héros, drapé dans sa folie. On apprend également au cours du jeu, que Seath est le créateur du Papillon Clair de Lune (boss rencontré dans le jardin de Noiresouche) et le père de Priscilla la Métissée, rencontrée dans le monde d’Ariamis, peinture onirique située à Anor Londo.

3.2. Les quatre rois maudits

 

Quel cauchemar ces quatres rois, surtout en New Game + !

Il s’agit sans doute d’un des passages les plus difficiles du jeu : l’affrontement au fond des Abysses avec les quatre rois afin de récupérer un fragment de l’âme de Gwen. Mais que leur est-il arrivé en réalité ?

A une époque plus reculée, époque où les Dieux de Lordran avaient les pleins pouvoirs, Gwen offrit des terres à ses plus fidèles seigneurs. Ils créèrent la Nouvelle Londo. Bastion annoncé de prospérité et de délices, tout s’écroula lorsque le Feu dépérit. Gwen parti alors se lier à celui-ci, donnant une partie de son âme à chacun de ses plus proches confidents. Les seigneurs de la Nouvelle Londo étaient de ceux-là. Ils s’abandonnèrent au Chaos et devinrent fous. Fous de puissance, de pouvoir ou de désespoir ? Qui sait. La région s’est dégradée, finalement envahie par l’abandon, les ruines, puis les Morts-Vivants. Deux puissants mages ont été dépêchés sur place. Yulva, soigneuse inaltérable depuis reparti au Hameau du Crépuscule, accompagnée d’Ingward, guérisseur de malédictions, sont arrivés à la Nouvelle Londo et l’ont inondée. La robe écarlate des nouveaux Gardiens du Sceau tranchait avec le décor lugubre, tandis que les seigneurs déchus se réfugiaient dans les Abysses, pris au piège à jamais… avec l’âme tant convoitée de Gwen.

3.3. Sire Artorias

 

La tombe d'Artorias.

 

On ne sait pas vraiment qui il est précisément, mais la légende raconte son périple en Lordran. Sire Artorias était un chevalier honorable et très habile. Il trouva entre autres l’anneau permettant de franchir et survivre dans les Abysses. Nul ne sait ce qu’il s’est passé au fond du gouffre, mais il en est revenu et fut ainsi nommé le Marche-Abysses. Sire Artorias s’exila ensuite dans le jardin de Noiresouche où il se lia d’amitié avec la faune locale : Alvina, le chat blanc doté de parole né à l’aube de l’âge du Feu, et Sif, le grand et fidèle Loup Gris. Lorsque ce célèbre personnage fut décédé, ces derniers dédièrent leur existence à garder sa tombe.

 

* Aller à l'appendice sur l'extension pour plus d'informations sur Artorias.

 

__________________

4. Explications de l’histoire et des enjeux de Dark Souls

4.1. Le pygmée

 

Quel est donc le secret de cet étrange personnage ?

 

Si souvent oublié, il n’en est pas moins l’acteur principal de toute l’histoire de Dark Souls et des évènements qui vont amener à la dégénérescence du Feu. Alors que les Seigneurs étaient occupés à combattre les dragons, le pygmée mit la main sur l’Âme Sombre (Dark Soul) et devint tout simplement immortel. Il ne peut mourir et passe simplement à l’état de Mort-Vivant une fois la fatalité inéluctable. Sa petite taille, comparée aux géants et autres dieux, le désigne comme le premier ancêtre de la race humaine et vous, joueur et héros, êtes l’un de ses descendants. Depuis des siècles, voire des millénaires (le temps est très relatif dans Dark Souls) le pygmée se créa une armée dans les ténèbres : les Spectres Sombres. Il affubla de la Marque Sombre chaque spectre, Mort-Vivant, et humain, leur interdisant de mourir. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que les Marques Sombres apposées n’étaient pas tout à fait aussi puissante que l’Âme Sombre originelle. Les Spectres Sombres devenaient fous à lier et finissaient par se transformer en Carcasse, état entre la folie et la mort. Au cours du jeu, nous sommes amenés à rencontrer plusieurs fois des humains sous la forme de Carcasse. Ce ne sont pas des êtres qui respirent la joie à vrai dire. Ils sont même agressifs en plus de ça ! Le joueur, portant lui aussi cette Marque Sombre, ressuscite dans les cendres du Feu le plus proche à chaque fois qu’il meurt. Sa volonté doit être plus forte que celle des autres -ou alors cela fait moins longtemps qu’il traine ses guêtres- car de nombreux personnages annexes remarquent qu’il ne devient pas Carcasse, tandis que d’autres prient pour qu’il reste Humain ou, au pire, Mort-Vivant. L’état de Carcasse est, semble-t-il, la pire des souffrances qui puisse exister dans Dark Souls.

Les gens ayant la Marque Sombre ne tardent pas à devenir Carcasse.

Fin de la parenthèse sur les Carcasses. Le pygmée fut donc le premier Humain et il créa une armée de Spectres Sombres au cours des quelques milliers d’années qui le séparent de l’extinction des anciens dragons. Une armée dans le but de faire tomber l’âge du Feu, évènement qui failli arriver peu de temps avant que Gwen se lie éternellement au Feu, et ainsi rentrer dans l’âge des Ténèbres, l’âge des Humains. Le pygmée est le fruit des ténèbres et de la diversité apportée par l’avènement du Feu. Si souvent oublié, le pygmée pourrait mettre un terme à l’âge du Feu et commencer une nouvelle époque. Quand je vous disais que c’était certainement le personnage le plus important du jeu…

4.2. La guerre des clans

Dark Souls se déroule donc dans un monde qui peut être amené à changer. En réalité, deux idées s’affrontent :

  • Ceux qui souhaitent raviver le Feu et ainsi continuer l’œuvre de Gwen.
  • Ceux qui préfèrent changer d’ère et passer à l’âge des Ténèbres.

Du côté du Feu, on a Gwendolin, fils de Gwen et leader naturel de la faction des Lames de la Lune Noire, mandatée pour chasser et tuer les Spectres Sombres. Il veut à tout prix que ce soit un Mort-Vivant qui reprenne le flambeau (hoho) de Gwen, devienne  à son tour le Seigneur des Cendres et redonne ainsi au Feu son pouvoir d’antan, déchu depuis plus de mille ans. Gwendolyn pourra ensuite contrer l’armée des Spectres Sombres durant les prochains siècles.

Le Refuge des Morts-Vivants. Début du jeu.

Du côté des Ténèbres, le pygmée a mis en place son armée d’humains imputés de la Marque Sombre. Certains, comme les joueurs, ne savent même pas ce qu’ils sont, tandis que d’autres (Solaire, Logan, Lautrec, etc.) sont devenus Carcasses et attaquent tout ce qui respire. L’armée à beau être grandissante, elle n’en est pas moins en pièces détachées et n’attend que son leader pour avancer. Le pygmée n’est plus et le titre de Seigneur des Ténèbres reste à attribuer. Cependant, le Mort-Vivant incarné par le joueur montre des signes d’une force qui pourrait faire basculer Lordran dans l’obscurité. Comme tant d’autres avant lui, il se réveille au début du jeu dans un endroit où sont entassés les Morts-Vivants, dans un pays du Nord lointain. Ceux-ci ne possèdent pas forcément la Marque Sombre et sont condamnés à errer dans ce lieu morbide. Quant au héros, il est marqué et devient l’Elu. Il doit partir en pèlerinage et ainsi découvrir, comme ses prédécesseurs, Lordran et ses guerres internes, puis choisir un camp. La fin du jeu marque la fin de ce pèlerinage, cette fois-ci mené à bout.

On pourrait également penser que le boss de fin n’est pas Gwen, mais un autre Seigneur des Cendres, ancien pèlerin qui aurait choisi d’entretenir le Feu. Gwen, sous sa forme de Cendres, serait détruit depuis longtemps et le cycle de maintien du Feu serait assuré depuis des millénaires par des pèlerins à la Marque Sombre, manipulés par les douces paroles et illusions de Gwendolin et Frampt. Choisir de devenir le Seigneur des Ténèbres, à la fin du jeu, marquerait la fracture nette avec le cycle précédent, amenant de nouveaux enjeux sur les terres de Dark Souls.

4.3. Les serpents primordiaux

 

Kaathe.

Frampt et Kaathe sont les deux serpents primordiaux qui viendront vous parler dans le jeu. On ne sait combien de serpents ils sont au total, ni exactement d’où ils viennent, mais ils sembleraient être très anciens, peut-être même plus vieux que les premiers dragons. Le terme primordial signifie le premier, le plus ancien. Ces serpents seraient-ils les premiers êtres créés par le ou les Dieux originels? Seraient-ce eux, par le biais d’un jeu ou d’une rivalité ancestrale, qui influenceraient assez les acteurs d’une époque afin de façonner le monde à leur image ? Auraient-ils inventé le pouvoir du Feu ? Le passage de l’âge des Anciens à l’âge du Feu est-il également une de leurs œuvres ?

Frampt.

Ils semblent être en tout cas derrière le contexte actuel de Lordran. Frampt, le Cherche-Roi, désire trouver un successeur à Gwen (le Roi des Rois) pour continuer à alimenter le Feu, tandis que Kaathe, le Cherche-Ténèbres, souhaite l’inverse et l’avènement de l’âge des Ténèbres. Chacun va manipuler le héros à sa guise et cela amènera à deux fins différentes, selon les choix du héros. Choix est donc un bien grand mot car vous n’en aurez aucun autre ! Les serpents primordiaux sont bel et bien derrière tout ça, jouant avec les mortels comme avec des poupées. Lordran n’est finalement qu’un vaste terrain de jeu à l’échelle d’entités immortelles, éternelles. Personne n’est bon ou méchant, il y a seulement celui qui va l’emporter sur l’autre. Leur manière d’interagir avec l’univers reste très subtile, mais ils continuent à changer selon leur convenance. Et cela peut prendre des millénaires, bien entendu…

 

__________________

5. Annexes

5.1. Les régions

 

Petit tour d’horizon des régions qui entourent la région de Lordran où se déroule l’aventure de Dark Souls :

 

  • Astora : à ne pas confondre avec Sire Artorias, chevalier aussi célèbre que son anneau permettant de traverser les Abysses, Astora est une région reculée du monde de Dark Souls. On dit qu’elle a été dévastée par l’Œil Maléfique, une créature ténébreuse dont l’âme a aujourd’hui été enfermée dans un puissant anneau, voleur de vie. Durant le jeu, on rencontre Solaire, mais également le forgeron André et la gardienne du Feu Anastacia, qui viennent de la région d’Astora.
  • Balder : ancien royaume, maintenant ravagé par la recrudescence de Morts Vivants. Son roi, nommé Rendal, tenta un jour d’atteindre Anor Londo afin de comprendre et mettre un terme à tout cela, mais il périt sauvagement dans la forteresse de Sen.
  • Berenike : terre de puissants chevaliers aux armes et amures géantes bien trop lourdes pour le commun des mortels. Ils vinrent en Lordran pour une certaine Quête, mais se transformèrent étrangement tous en Carcasse, devenant ainsi une redoutable menace pour tous les autres Morts-Vivants du coin.
  • Carim : origine et adoration de la déesse du péché Velka. On pourrait confondre les habitants de Carim avec des Inquisiteurs. La rencontre, dans le jeu, avec Oswald de Carim ne dément pas cela. Ce dernier vous vendra des objets vous permettant de punir les pécheurs / envahisseurs / meurtriers / traitres. On rencontre également Lautrec, qui se révélera être un barbare sans nom. Il a sans doute été pourchassé puis enfermé par Oswald avant qu’on le libère de sa prison et de sa folie. Enfin, on pourrait également mentionner le Comte Arstor, artisan et forgeron extrêmement doué, à l'origine de la Badelaire par exemple.
  • Catalina : région d’origine de deux des personnages les plus attachants du jeu : Siegmeyer et Sieglinde. On les reconnaît facilement à leur armure en forme d’oignon. Est-ce un clin d’œil aux chevaliers oignons des Final Fantasy ? En tout cas, Catalina est présenté comme un havre de joie et de festivité. Cela change de l’ambiance oppressante du titre ! Même si le destin de Siegmeyer est tragique, les moments passés à ses côtés restent particulièrement amusants et tranchent avec le côté sordide des situations. Un peu de gaieté au milieu de ce désespoir.
  • Far East : terres méconnues de l’Orient où les assassins aux lames courbes font la loi. On rencontre Shiva, allié d’Alvina, qui est originaire du Far East. Son design et son nom, directement tiré de la mythologie hindoue, ne laisse aucun doute quant à ses origines et à l’inspiration des développeurs.
  • Oolacile : n’est plus que ruines depuis longtemps. Oolacile abritait une population extrêmement douée pour la sorcellerie. La seule survivante est la princesse Brunante (Dusk en VO, nom déjà plus évocateur), bannie puis piégée dans un golem de cristal et victime de la distorsion du temps propre au monde de Dark Souls. Si vous la libérez, elle vous vendra de puissants sortilèges d’illusion.
    * Aller à l'appendice sur l'extension pour plus d'informations sur Oolacile.
  • Thorolund : source de la magie des Miracles. Cette région est habitée par de nombreux prêtres qui vouent un culte à Lloyd, grand maitre et fondateur de la Voie Immaculée, et accessoirement oncle de Gwen. On peut d’ailleurs prêter serment à cette faction en parlant à Petrus au début du jeu. Plus tard, d’autres guerriers clercs viennent le rejoindre. Nico et Vince accompagnent Reah, prêtresse de la Maison Thorolund, devenue Mort-Vivante. Celle-ci cherche l’Illumination, une puissance liée au Feu et à l’Humanité. La religion dit qu’un clerc devenu Mort Vivant devra partir en quête de l’Illumination. Il s’agit en fait de retrouver le paladin Leeroy, le Premier des Morts-Vivants de Thorolund parti au fin fond des catacombes de Lordran, emmenant avec lui deux trésors légendaires : Grant et Sanctus. Il paraitrait qu’il était à la recherche de l’Art de l’Embrasement, rituel sacré des clercs. Reah et son équipe partent donc eux aussi en pèlerinage, fouiller les catacombes puis le tombeau des Géants, mais ils se retrouvent piégés par Patches la Hyène. Le héros devra sauver Reah de ses compagnons devenus Carcasses. Concernant les légendes de Thorolund, on pourrait également évoquer le nom d’Havel le Rocailleux. Des signes laissent penser qu’il est le Grand évêque de la Voie Immaculée et apôtre du grand maitre Lloyd. Devenu Mort-Vivant il y a très longtemps, il s’est rendu en Lordran où il finit par se transformer en Carcasse. Le forgeron divin de la forêt de Noiresouche l’enferma alors dans la fameuse tour où on l’affronte. On le dit très proche de Gwen et ennemi juré de Seath l’écorché. En effet, il ne porte pas vraiment la sorcellerie dans son cœur, lui préférant de lourdes armes et armures, agrémentées de miracles défensifs et offensifs.
  • Vinheim :  à l’image d’Oolacile, la région de Vinheim est réputée pour ses magiciens très doués. On sait, entre autre, que l’apprentissage du sort Grande Flèche de l’Ame marque le passage du statut d’apprenti à  celui de sorcier dans l’académie draconique de Vinheim. Au cours de l’aventure, on vient à croiser quelques personnages originaires de cette région. Logan et son chapeau atypique, mais également Griggs dans le bourg des Morts-Vivants et Rickert, le talentueux mais bougon forgeron, enfermé pour on ne sait quelle raison dans les ruines de la Nouvelle Londo.

5.2. La magie

 

Il existe plusieurs types de magie dans Dark Souls. Elles ont toutes leurs origines et leur utilisation bien particulières :

 

  • Sorcellerie : née des recherches et du passé peu commun de Seath l’écorché. Certaines régions ont développé leur spécialité. Par exemple, Oolacile est spécialisée dans l’illusion, alors que l’académie draconique de Vinheim est plus orientée sur la magie offensive, à base de flèches magiques meurtrières.

 

  • Pyromancie : née du Feu et de sa puissance incroyable. Les expériences de la sorcière d’Izalith et ses filles ont conduit à la création et l’avènement de la pyromancie. Celle-ci contient deux branches : les sorts de flammes classiques, et les sorts de flammes du Chaos, bien plus puissantes et dangereuse.

 

  • Miracle : magie bienfaitrice créée par les Dieux, contrôlée et maitrisée par les clercs de Thorolund. On dit que pour lancer un miracle, le prêtre évoque une vieille légende des Dieux comme une incantation… et le miracle se produit.

5.3. Les autres dieux

Outres Gwen et sa progéniture, Dieux engendrés à l’âge du Feu, le monde de Dark Souls présente plusieurs autres divinités. Le facteur temporel étant ce qu’il est, difficile de dire de quelle époque ils viennent, mais en tout cas voici une courte liste des autres entités brièvement présentées dans le jeu :

  • Velka, déesse du péché, sorcière aux cheveux de jais. Ses serviteurs sont les Confesseurs, épéistes surdoués. Elle est surtout vénérée dans les terres de Carim.
  • Dieu de la Guerre, premier-né de Gwen. Son nom a été oublié jusque dans les plus vieilles annales connues.
  • McLoyf l’Ancien, Dieu de la médecine et de la boisson.
  • Fina, une beauté fatale. Cette déesse est adorée par Lautrec de Carim.
  • Dieu forgeron, Il créa les Tablettes légendaires et diverses armes pour les Dieux. Lorsqu’il s’éteignit, de puissantes créatures sortirent des tablettes. Je pense que l’on peut apercevoir sa statue dans le jardin de Noiresouche à l’endroit où l’on récupère la Braise Divine.

 

__________________

6. L'extension Artorias of the Abyss

 

Petit appendice concernant l’extension sortie récemment sur consoles et également présente dans l’édition Prepare to Die de Dark Souls. A éviter de lire donc, si vous n’avez pas encore touché à ce nouveau contenu et que vous souhaitez évidemment vous garder la surprise de la découverte.

Nommé très justement « Artorias of the Abyss », ce DLC prend place en Oolacile, région évoquée très succinctement dans l’histoire originale de Dark Souls. Sont également présents trois des quatre chevaliers de Gwen, une faille temporelle qui explique des choses et quelques boss surprenants. Voilà pour la mise en bouche, voyons un peu ce qu’il en est vraiment de ces nouveaux éléments par rapport au background que l’on connait déjà.

Mais qui est vraiment Artorias ?

6.1. Oolacile

 

Oolacile - Cliquez pour agrandir !L’histoire se passe plusieurs siècles avant les évènements de Dark Souls. Le joueur y est projeté par quelque artifice que nous verrons plus tard. Pour le moment, nous allons nous centrer sur le contexte. Oolacile est le royaume de la Princesse Brunante. Certainement prospère jadis, on découvre la région pratiquement en ruine, sans âme qui vive. Le joueur finit par rencontrer un marchand étrange nommé Chester, masqué et apparemment au courant de la situation. Il explique que les habitants d’Oolacile ont perdu leur humanité, dévorée par les Abysses de Manus, le Père des Ténèbres. On retrouve tous ces gens au fond des Abysses, ce sont les nombreuses créatures sombres qui errent tristement et, accessoirement, donnent de l’humanité lorsqu’elles sont tuées. Le désespoir propre à Dark Souls n’a jamais été aussi présent…

Chester le Magnifique - Cliquez pour agrandir !
Chester le Magnifique

Manus, quant à lui, fut autrefois humain avant d’être corrompu par les Abysses. Le marchand masqué évoque, plus tard dans le jeu, la présence d’un serpent rodant et manipulant le peuple. Il s’agit évidemment d’un des serpents primordiaux. Frampt ou Kaathe ? Ou bien un autre, encore inconnu au bataillon ? Il me semble que Kaathe et son souhait de passer à l’Age des Ténèbres pourraient fort bien correspondre au profil. En tout cas cela expliquerait beaucoup de choses. Manus aurait été plus faible que les autres, certainement suite à la destruction d’un pendentif important à ses yeux. Celui-ci  a été séparé en deux, et le joueur en récupère une partie dans les Archives de Seath. Il y a cependant un lien étroit avec la Princesse Brunante car il faut revenir, en possession du pendentif, là où la princesse était retenue prisonnière du golem dorée (pour rappel cette créature, créée par Seath, déborde littéralement de magie instable) et ainsi déclencher la faille temporelle d’où le bras de Manus va venir absorber le héros dans son monde. Manus vouait-il un amour secret- ou de la pure haine- envers la princesse ? Le pendentif était-il un présent de sa part ? Seath protégeait-il la princesse ? Le jeu reste flou là-dessus, mais nul doute qu’il y a un lien aussi fort qu’ancien entre Manus et la Princesse Brunante. Par ailleurs, nul doute que Chester possède l’autre partie du pendentif. Il confesse venir du futur, comme le héros, certainement piégé par Manus à force de curiosité et de recherche sur le royaume d’Oolacile, sujet qui parait Ô combien important pour le marchand.

Manus, représentation démoniaque et surpuissante de la corruption par les Abysses.

6.2. Artorias et Sif

 

Gough - Cliquez pour agrandir !Gwen eu vent des évènements en Oolacile et y envoya ses meilleurs chevaliers. Le géant et maitre archer Gaugh, tout d’abord, qui fut emprisonné, puis devint aveugle. Au cours de l’extension, il aidera le joueur en affaiblissant le Dragon Noir Kalameet, un Dragon Ancien redoutable qui prouve que celui du Lac Sacré n’était pas le dernier à l’époque des faits du DLC. D’ailleurs, et parce que j’adore le personnage de Gaugh, voici une petite anecdote : du haut de sa prison, c’est lui qui sculpte les pierres rondes que l’on trouve dans la ville d’Oolacile, et qui facilitent la communication par des « Bonjour », « Merci », etc. Jetez un œil à la pile de pierres à côté de lui et vous comprendrez.

C’est ensuite au tour d’Artorias, capitaine des chevaliers de Gwen et connu pour avoir franchi les Abysses, d’être envoyé à Oolacile afin d’éluder le mystère du royaume. Accompagné de son fidèle compagnon Sif le loup gris, il va trouver Manus au fond des Abysses et livrer une bataille épique avec cet ancien humain, maintenant corrompu par les Ténèbres. Artorias va perdre et se faire corrompre à son tour. Dans un dernier geste il va protéger Sif avec son bouclier, empêchant tout contact avec le loup, mais lui enlevant par la même occasion toutes ses chances de fuite. Le chevalier si renommé de Gwen devient alors le sbire de Manus, complètement bouffé par les Ténèbres. Le joueur sera amené à l’affronter lors d’un combat intense (cette musique…) et, inévitablement, le terrasser.

Sif, prisonnier du sort protecteur d'Artorias

Et oui, Artorias est bien mort en Oolacile, vaincu des mains du héros de Dark Souls. Ce même héros qui vaincra Manus par la suite, mais non sans avoir rencontré Sif, jeune et petit loup à l’époque, un rare indicateur de la ligne temporelle, au fond des Abysses et l’avoir libéré de son sort protecteur à double tranchant qui l’empêchait de s’échapper. Note sympathique, c’est le chat Alvina qui guide le héros vers la cachette de Sif, dans les Abysses. Matérialisation de ce puissant et étrange personnage félin, ou était-il vraiment présent en ce lieu sordide ?

Il subsiste cependant un problème : le joueur vient du futur et c’est lui qui a réglé un problème du passé. Le paradoxe temporel n’est pas forcément la solution à tous les remèdes, c’est donc le nom d’Artorias, aussi faible soit-il finalement, qui sera retenue pour la légende, perpétuée au fil des siècles. Sif et Alvina se chargèrent alors de répandre la nouvelle et, avec le temps, c’est Artorias qui fut honoré. D’ailleurs, en retournant voir la Princesse Brunante dans le monde de Dark Souls (en Lordran, quoi), elle se souvient avoir été sauvée par Artorias… Avant d’avoir le sentiment profond et indéniable que le sauveur pourrait être le joueur. Sif se souvient également et, si vous devez l’affronter après avoir terminé le DLC, il hésitera à vous attaquer dans le Bassin de Noiresouche. Cela ne change que la vidéo d’introduction du combat, mais le clin d’œil est louable.

Ciaran - Cliquez pour agrandir !Durant l’extension, on aperçoit également Ciaran, un autre des quatre chevaliers de Gwen, pleurant sur la tombe d’Artorias (sa vraie tombe, là où il est mort en Oolacile). Il s’agit en réalité d’une femme, surnommée Lame du Seigneur, certainement amoureuse, ou en tout cas très proche d’Artorias. Pour l’anecdote, en échange de l’âme du défunt chevalier, elle nous donne ses armes d’assassin. Sa technique est simple, une lame d’or pour aveugler les Ténèbres et une lame sombre, empoisonnée, pour s’en débarrasser. C’est la danse hypnotique.

L'impressionnant Kalameet, le plus redoutable adversaire du DLC.

 

Finalement, en creusant un peu (c’est une habitude dans Dark Souls) on s’aperçoit que cette extension « Artorias of the Abyss » est plus que quelques niveaux et boss supplémentaires. Elle étoffe une petite, certes, mais importante partie de l’univers. Elle dévoile certains mystères autour des quatre chevaliers de Gwen, explique ce qui est arrivé au royaume d’Oolacile et, surtout, surtout, confirme les intentions des serpents primordiaux et leur influence dans tous les endroits de l’univers de Dark Souls, et pas seulement en Lordran. Ils sont derrière chaque changement, au fil des siècles, dans l’ombre de leur jeu divin.

 

__________________

7. Conclusion

C’est ainsi que se termine cet article basé sur l’univers de Dark Souls. J’espère que vous avez pris autant de plaisir à le lire que j’en ai eu à l’écrire, et à parcourir le jeu cela va de soit. L’immersion dans ce monde incroyable m’a fait penser à l’Illiade d’Homère, où des factions s’affrontent sur fond de mythologie et de divinités. Comprendre l’histoire de Dark Souls revient vraiment à se plonger dans ce background si particulier, diffusé très subtilement parmi tous les objets et personnages rencontrés. Je trouve ce concept grandiose et passionnant. J’ai essayé de construire cet article de manière claire mais ce n’est pas vraiment évident ! Il est possible que je me sois trompé sur certains éléments, ou oublié des faits importants, mais il faut avouer que les différentes traductions, anglaise puis française, ne sont pas franchement précises, voire exactes. Bref si vous avez des choses à rajouter à ce qu’il y a écrit ici, n’hésitez pas à m’en faire part !

 

Repos bien mérité auprès du feu.

 

Merci aux wikis plutôt complets sur le sujet :

http://darksoulswiki.wikispaces.com/ et http://darksouls.wikidot.com/

Merci aux fans qui débattent avec passion sur les forums.

Merci à From Software d'avoir pondu un jeu et un univers aussi riches. Chapeau bas !

commander-livre-dark-souls

133 réflexions sur “Dark Souls : analyse et explication de l’histoire et de son univers

  1. Très bon article, toute fois, il y un point qui m’embête un peu: plusieurs fois dans le jeu il est sous entendu que Solaire soit le premier né de Gwen, et ce grâce à la médaille solaire, à l’armure solaire, du fait qu’il use d’éclairs pour se battre, tout ça… Fin, je dis ça, c’est juste ce que je pense de qui il est réellement.

    1. Oui j’ai lu des trucs en ce sens, mais je n’y crois pas trop.

      Plusieurs raisons :
      – Solaire a la taille d’un homme et non la taille d’un Dieu.
      – Il est marqué de la Marque Sombre car il finit par devenir Carcasse si tu ne l’invoques pas (triste scène 🙁 ). C’est donc un rejeton du pygmée, comme beaucoup d’autres.

      Le chevalier Solaire, c’est un peu l’incarnation du romantisme dans le jeu. Il est en adoration devant la beauté du soleil, et aime et aide son prochain. Je n’y ai vu que ça. Rien ne donne vraiment d’indice sur son lien avec le premier-né de Gwen, le Dieu de la Guerre.

      Merci pour ton retour en tout cas 🙂

      1. Ben, j’ai bien une explication quand à pourquoi il a la taille d’un humain et qu’il a la marque sombre: comme il a été déjà dit le dieu de la guerre a été déchu de son titre, donc il a très bien pu être réincarné en « être humain normal » ayant reçu la marque sombre et cherchant désespérément à retrouver son soleil déchu… Je sais, c’est un peu tiré par les cheveux, mais j’ai que ça comme explication. Sinon, je suis d’accord sur ton point de vue, mais il est p’têtre un peu trop romantique quand même! (Il va même « croire » que le joueur est tombé amoureux de lui après lui avoir parlé deux fois! Certes, c’est surement une blague, mais quand même.)

      2. Hmm je vois pas en quoi les Dieux ont une taille supérieure à celle des humains. Quand on affronte Gwen, il est de la même taille que nous, ce n’est pas parce que c’est des Dieux qu’ils mesurent forcément 1km de haut 🙂

        1. Justement, c’est une des raisons qui me font croire que ce n’est pas le véritable Gwen que l’on affronte mais un autre « joueur » (Chosen Undead) ayant fait le choix de l’âge du Feu dans un cycle précédent.

      3. Solaire ne devient pas une carcasse mais juste fou après avoir trouvé le ver solaire. (il cherche son propre soleil).
        Ce qui confirme cela, c’est qu’il parle à ce moment du jeu alors que les carcasses ne parlent pas.
        Pour la taille, Gwendolin est de taille humaine aussi alors que c’est un fils de Gwen.
        Donc je pense que la théorie qu’il est le premier de Gwen soit vrai.

  2. Bel article. Je ne connais pas le jeu (ayant la fâcheuse manie de projeter à travers la pièce les onéreuses et si fragiles manettes de mes consoles, j’évite d’acheter un jeu dont les tests comportent les mots « difficile » et « frustrant »…), mais il me semble à te lire que le monde mis en scène est assez inspiré de la Fantasy occidentale – qui doit elle-même beaucoup à la mythologie nordique – ce qui est assez étonnant pour une création japonaise!

  3. Au final d’après ton analyse, ceux qu’il fallait poutrer depuis le début sont les serpents originels et toujours d’après celle-ci le pygmée aurait donc été manipulé par kaathe à l’instar de gwen manipulé par frampt… MAIS CE JEU EST REMPLI DE CYNISME DIS DONC ! Mais au final on peut penser que la fin qui s’inscrit réellement dans l’esprit du jeu est celle de la voie des ténèbres puisque le jeu s’appelle « Dark Souls » bien qu’il pourrait tout aussi bien désigner la noirceur des êtres de cet univers qui cherchent au final par tous les moyens à satisfaire leur soif infinie de pouvoir (le joueur compris ^^) comme dans demon’s souls.A mon avis, ton analyse n’est pas très éloignée du scénario crée par FS mais je pense que certains point sont peut-être légèrement différents de ce à quoi ils avaient pensé. La thèse du boss de fin qui n’est en fait pas Gwen m’a fait penser au faux roi Allant dans DS et je l’ai trouvée d’autant plus crédible du fait que ça n’aurait pas de sens de trouver un successeur à Gwen alors que celui-ci est toujours en mesure d’entretenir le feu lui-même et est toujours en vie. Même si je suis loin d’être sûr à 100% que l’enragé qu’on affronte à la fin ne soit pas lui.

    1. En fait je pense que les « ténèbres » représentent surtout les humains. On parle du futur âge des Ténèbres, ou l’âge des Humains. Comme tu le dis si bien, je pense aussi que cette fin est la véritable conclusion de Dark Souls.

      Concernant la thèse du boss de fin, c’est juste une idée que j’ai eu comme ça et ne représente pas forcément la réalité. C’est une idée que j’apprécie bien car le fait de briser cette sorte de cercle infinie amène à la véritable fin du jeu, celle des Ténèbres. Tant que le Feu sera alimenté, par Gwen ou d’autres, il y aura toujours un joueur Mort-Vivant, avec la Marque Sombre, pour le remplacer, alors qu’en devenant le Seigneur des Ténèbres, l’avènement des humains sera alors possible et le cercle sera brisé.

      En tout cas merci d’avoir laissé ton avis ici 🙂

      1. Et bien en fait, je pense, et peut être pas à juste titre, que comme dit dans l’introduction du jeu et de cet article, que le Feu créa la Lumière et les Ténèbres.
        La Lumière serait le Feu et l’éclairage qui en ressort, et les Ténèbres, là où il n’y a pas de Feu, là où les Hommes et les Morts-Vivants sont.

        Mais le problème, c’est que dans l’introduction du jeu, le Pygmée né dans les Ténèbres, mais on peut clairement voir des flammes derrière lui.
        Donc il se pourrai qu’il soit un enfant des Ténèbres et du Feu ? Vraiment très compliqué à expliquer cette histoire …

  4. Argh!!! J’ai envie de lire l’article… Mais je veux pas spoiler mon experience…

    Sauf que je sais que je n’aurai jamais le temps de finir Dark Souls… 🙁
    Mais purée, si je trouve le temps… je veux conserver le plaisir à 100% ^^

    … Je pense que quand le prix descendra je l’acheterai (35€ sur Amazon pour l’instant).
    Juste pour faire les première heures… ^^

    Et après, je lirai ton article ^^

    1. Non le lis pas maintenant si tu comptes faire le jeu un jour !
      Après il faut du temps c’est sur, mais tu laisses de côté tes simulations de sous marin pendant 50 heures (ou 60) et c’est bon 🙂

  5. Superbe article ! On en redemanderai presque, tellement la trame de l’histoire est bien contée ! Par contre, aurais tu plus de renseignements sur les gardiennes du feu ? Merci encore pour ce super travail !

    1. Salut !

      Hmm il n’y a pas beaucoup d’indications quant à la véritable identité des gardiennes du Feu. En gros elles sont liées à un foyer et en seraient une représentation physique. Elles sont également à la recherche d’humanité pour alimenter et entretenir leur Feu. A mon avis, la plupart sont mortes car on trouve bien plus de Feux que de gardiennes. D’ailleurs, si on récupère une Âme de Gardienne, cela signifie bien qu’elle n’est plus de ce monde.

      La raison de leur mort ? Sont-elles liées à leur foyer de la même manière que Gwen est lié à la Première Flamme ? Alors là c’est de la pure interprétation 😀

  6. Bonsoir !

    Moi il y a quelque chose qui me tracasse !
    Pourquoi Petrus veut tuer Reah, ? car quand ils vont aux catacombes, il revient seul en disant « je les ai perdu blablabla » et quand on va la sauver, il va la tuer a la paroisse.

    Merci !

    1. Petrus est un esprit faible, un arnaqueur et une fouine de première !

      Il est du genre à te vendre des informations à prix fort, à marchander ses miracles bien plus chers que le prix normal et, surement, à lâchement abandonner Reah et ses compagnons dans le piège de Pat la Hyène, au fond des catacombes, car sa peur est bien plus puissante que son petit courage. Son éducation de prêtre et ses actes apposent la honte sur son nom et il doit effacer les traces de sa trahison et de sa lâcheté. Pour cela, il doit tuer Reah, seule rescapée du Tombeau des Géant.

  7. J’aimerai savoir si quelqu’un connaîtrai la même chose mais concernant l’histoire de Demon’s Souls car n’y ayant pas joué, j’aimerai connaitre un peu plus son histoire vu que j’ai adoré Dark Souls et je pense que l’histoire de Demon’s Souls me plairait tout autant ^^

    P.S : Très bonne analyse de l’histoire, ayant terminé 2 fois le jeu je suis content d’en apprendre toujours plus sur ce magnifique jeu et je félicite l’auteur de cette analyse autant précise et intéressante.

    1. Merci 🙂

      A ma connaissance, il n’existe pas d’équivalent pour Demon’s Souls, du moins en français. Quelques explications sont éclatées ici et là sur les forums francophones mais pas de résumé global !

      Perso je ne me souviens suffisamment du jeu pour écrire dessus, peut être que je m’y mettrai si je le recommence ! Mais si tu as l’occasion de le faire, n’hésite pas une seconde. Il est tout aussi bon que Dark Souls.

  8. Un grand merci pour cet article de très bonne qualité qui comprend de nombreuses informations pour ceux qui ont parcouru ce chef d’œuvre (oui j’ose) qu’est Dark Souls.
    Ce n’est pas évident de rassembler toutes les informations présentes dans le jeu lors du 1er run et j’ai ici confirmation de ce que je soupçonnais et à la fois approfondissement de l’univers du jeu.

    Encore merci (et un petit ajout de ce blog dans mes favoris).

    cdlt.

    1. Merci pour ton retour Zack 🙂
      J’espère que, du coup, tu as entamé un second run sur Dark Souls, afin de constater toutes les subtilités de son extraordinaire univers.

  9. Bonjour, tres bonne article, vraimant. Bien écrit et sa éclairsit pas mal de chose si l’on a pas tout suivis ou rater des éléments.
    J’ai toutefois une petite question: dans la toute premiere scene du jeu, un soldat largue une carcasse dans notre cellule, avec la clef qui nous permet de sortir. Je ne peux m’empecher de me dire que ce soldat n’est pas un anonyme, il lance un regard sur le personnage principal (pas anodin selon moi), et il nous livre certainement volontairement la clef pour nous libérer. Enfin sinon sa serait un grand hasard. Aurait tu une idée sur qui sa pourrait-être? Un simple gardien sans interet? Un homme envoyer par gwen ou du moins son fils? Un bienfaiteur? L’ancien seigneur du feu venu recommencer le cycle car il sent sa folie venir? Si je me souviens bien un peu plus loin dans le refuge des morts vivant on tue un chevalier, peut etre serait ce lui?
    De okus autre question y – a t- il dans les PNJ des défenseur de l’age des tenebres autres que Kaathe? Je vais refaire le jeu j’aimerais savoir ce qu’ils ont as en dire!

  10. Bonjour ^^ j’ai réellement aimer ton article toutefois j’aurais aimer que tu parle de certain personne telle que le roi coincer dans le tableau et de son boss ^^ ……. jai oublier le reste de son nom x)

  11. Bonjour, j’ai bien lu ton article et il est vrai que ça élargis BEAUCOUP mes connaissances sur Dark souls, Pour répondre à Bloblo le personnage nous donnant la clé au début est bel et bien le chevalier que l’on croise un peu plus loin, d’où ma question. Aurais-tu des informations sur lui?? Car il ne viens pas nous libérer par hasard quand même… il doit y avoir une explication… Merci de ta réponse et encore bravo pour ton article si bien détaillé

  12. Merci pour cet excellent article, qui me permet d’y voir un peu plus clair car pour l’instant les personnages rencontrés dans le jeu, au stade où j’en suis (après avoir – enfin après des heures d’essais – vaincu ces empaffés d’Ornstein et Smough) sont pour le moins laconiques.

    Quelques questions, si une âme charitable connait la réponse :

    Les marques au feu par terre (du genre « essayer saut » pour nous faire mourir dans la cathédrale), elles viennent d’où ?
    Qui sont Ornstein et Smough ?

  13. Si tu joues en ligne alors les autres joueurs peuvent déposer des marques sur le sol pour aider ou piéger les joueurs qui n’ont pas encore franchi les passages où ces marques ont été posées, ou tout simplement juste pour le fun ^^ (appuie sur la touche « select » je crois et tu verras). Si je me souviens bien Ornstein et Smough sont des chevaliers au service de Gwen.

  14. Magnifique compte rendue. j’ai eu beaucoup de plaisir à le lire. Une question. Il existe un niveau caché style voyage au centre de la terre après la grande carcasse (arbre creux géant) qui lui même est disponible par une de ses racines dans le hameau du crépuscule. Après avoir descendu l’arbre creux, on ce retrouve sur une plage de sable blanc au milieu d’un océan souterrain où ce trouve une hydre qui fait des bons d’une rive à l’autre et des coquillages géants sur pattes pas très amicaux. A la fin de la bande de sable, on ce retrouve devant un Dragon anciens. Qui est t’il ? et pourquoi est t’il enfermé là ?

    1. C’est la zone du Lac Cendré (Ash Lake), bien planqué et totalement annexe.

      Le décor ressemble à celui décrit dans l’introduction :
      « A l’âge des Anciens,
      Le monde était difforme, revêtu de brume.
      Une contrée de rochers gris, d’arbres sauvages, et d’éternels dragons. »

      Il suffit d’observer les gigantesques arbres qui peuplent l’horizon, la brume enveloppante et la relique vivante de fin de niveau : certainement le dernier dragon encore sur pied. A mon avis, il se cache loin de tout car son Age est terminé depuis bien longtemps et il ne veux pas forcément se mêler de l’affrontement Frampt / Kaathe. Par contre, s’il peut rallier à sa cause quelques héros, il ne dirait pas non. Pour cela il suffit de lui prêter serment et il vous donnera une pierre vous permettant d’obtenir l’ancien pouvoir des dragons.

      Un personnage secondaire tout droit venu d’une époque qui n’existe plus, immortel certes, mais pourtant bien seul.

  15. Un très bon article, synthétisant très bien l’histoire de ce monde.
    Après avoir fini plusieurs fois le jeu, et découvert à peu près tout, on sait pas mal de choses, mais faut vraiment s’y plonger et analyser. Tu l’as fais remarquablement : chapeau

  16. Excellent résumé j’adhère totalement!

    Moi aussi je me suis attaché à Siegmeyer (qui me fait penser à Homer simpson!) et Sieglenide j’ai beau avoir fait le jeu une bonne dizaine de fois pas moyen de le sauver… snif.

    Cependant il manque une information importante concernant le combat Kaathe/Frampt c’est qu’ Artorias change certainement de camps après sont passage dans les Abysses et deviens un spectre sombre ( son espadon à une version maudite par les dieux). On en sauras certainement plus grâce au Dlc qui porte son nom!

  17. Merci a toi pour ce résumé relativement bien lisible et ,je trouve, plus comprehensible que ce que tu ne pense!
    L’analyse et la reconstruction de tout les petit element de l’histoire du jeu n’as pas du etre facile , et a du te prendre pas mal de temp. Un grand merci a toi pour nous avoir fait partagé ton avis sur l’histoire de ce grand jeu qu’est Dark souls!

  18. Bon article, mais tu t’es trompé sur un point : tu as confondu Artorias le Marche Abysses et le comte Arstor de Carim, qui ne sont pas la même personne. Il est dit nul part qu’Artorias vienne de Carim, je doute d’ailleurs qu’il soit humain, comme les 3 autres chevaliers de Gwen, pas plus q’il n’est fait mention de son talent à l’artisanat. Ces deux points apaprtiennent au mystérieux comte Arstor, forgeron de la Badelaire et des anneaux de morsure.
    Deuxième point : les chevaliers noirs ont été brulés deux fois : une fois par le feu du Chaos, et l’autre par le kiln.

    PS : essaie de te relire pour éviter de grosses fautes d’orthographe! 🙂

    1. Merci kotaro124 !
      Tu as entièrement raison, j’ai confondu les deux personnages. Je vais modifier cette erreur de ce pas, et corriger quelques fautes d’orthographes que je trouverai au passage. M’enfin je me suis relu hein, des dizaines de fois même, mais je n’en suis pas venu à bout apparemment ! Merci pour la rectification 🙂

  19. Excellente analyse, j’aime beaucoup la conclusion que le roi final n’est pas Gwen. Je pourrais rajouter que les joueur qui envahissent notre monde peuvent être issue d’un autre segment de la boucle comme un cercle sans fin.

    J’aurais bien aimer voir ton analyse sur le gros loup en terme de boss qui garde la tombe ou encore sur certain personnage comme le « traitre » ou la demoiselle enfermer dans la zone du début (désolé un moment que j’ai pas joué et les noms sont pas trop rester )

    Je rejoins aussi ceux qui serais ravi d’avoir ton avis pour demon’s souls
    D’ailleurs possédant les deux, j’ai des fois la net impression que dark souls suis le même cheminement que Demon’s souls mais de façon différente.

    loutrement votre \o

    1. Bonjour, amateur de loutre, et merci pour ton retour 🙂
      Concernant les personnages que tu mentionnes, je n’ai, hélas, pas beaucoup plus d’informations que ce qui est déjà dans le texte. Si toutefois le voile se levait un jour sur eux (par un DLC ou autre), je mettrai à jour l’article !
      Pour ce qui est de Demon’s Souls, je t’avoue avoir une réelle envie de le recommencer, et ainsi faire le même travail d’analyse que pour cet article. L’univers a également quelque chose à dire, cela ne fait aucun doute. Après c’est toujours une question de temps 😀

    2. J’ai une théroie sur la gardienne du feu enfermée a lige-feu que je souhaite vous soumettre. On sait qu’elle se nomme Anastacia d’Astora (et donc qu’elle vient d’Astora) et comme vous avez pu le constater… elle est muette (jusque là, rien d’anormal)
      Mais lorsque on lui rend son ame (volée par Lautrec) et qu’elle retrouve la parole, elle nous dit qu’elle n’aurait jamais du la retrouver car elle est impure et qu’elle a commis des fautes. De plus, elle reste enfermée dans son petit trou telle une bète en cage.
      On sait aussi que le pays d’Astora fut ravagé par la bète de l’oeil maléfique
      Ne se pourrait-il pas que Anastacia d’Astora soit la bète de l’oeil maléfique (ou du moins ce qu’il en reste une fois sa puissance enfermée dans l’anneau de l’oeil maléfique?) et c’est pour ca qu’elle est enfermée et qu’elke se dit impure!

      Ceci n’étant qu’une théorie basée sur ma propre interprétation du jeu, rien ne me permet de l’affirmer ou de l’infirmer, je suis donc curieux de voir vos avis sur ma théorie

      PS: Merci pour ces analyses de DkS 1 et 2! Vraiment très travaillés et complets, un excellent complément pour ceux qui ne se sont pas attardés ou n’ont pas trouvés tous les éléments de l’histoire! Par contre prépare tes mimines et ton clavier, le 3 est pour bientot! ^^

  20. Whoua ! Whoua !

    Je suis tombé littéralement amoureux de ce jeux et ça n’était plus arrivé depuis MGS.

    Enfin ton article est super ! J’ai fini le DLC aujourd’hui et j’attends vraiment quelques explications de ta part ! En tout cas ce jeu est une pure merveille.

    Je me suis pris Demon’s Soul que je viens de commencer.

    En tout cas bravo a toi et espérons un troisième volet aussi puissant que les deux premiers !

  21. En ayant terminé le DLC, j’ai eu envie de relire ton article, et c’est dingue tout ce que je re-découvre à chaque fois! Ce jeu a une richesse de background incroyable, il est difficile de tout ingérer en une seule fois.
    Du coup, tu peux même mettre ton article à jour par rapport à Artorias.

    Par contre, je ne sais pas si le jeu propose plus de renseignements sur le Kiln mais tu n’en parles pas beaucoup. De mémoire (et ça remonte à l’année dernière) il y a une statue gigantesque pas loin de Gwen (mais je n’en suis pas sûr…). Si tu sais ce que c’est, c’est cool…

    Merci pour ce dossier.

    1. Salut Woden !
      Peu de renseignements sur le Kiln, si ce n’est son nom : c’est l’endroit où est entretenu le Feu, par Gwen que l’on affrontera à la fin du niveau. Quant aux chevaliers cramés, leur histoire est racontée dans l’analyse ci-dessus 🙂
      Je ne me souviens pas de la statue par contre, si je trouve une explication, j’y reviendrai avec plaisir !

  22. Un Grand Merci !

    Tous d’abord je tenais a te dire merci pour ce long et dur travail qu’à été cette article , car bien que passionnant (et je pèse mes mots) Dark Soul cache sont backgrund de mille et une façon qui font qu’après avoir fait le jeux 2 fois ( j’attaque la 3eme sur prepare to die edition) on ne cesse d’apprendre des chose

    donc merci pour ce que tu a fait , ta prose t’es pointe d’humour, et ton extrapolation (ce n’est pas un mal a mon sens)
    nous permet de savourez cette fantastique épopée que nous offre From Software

    j’ai qu’une seul question , feras tu un annex pour la prepare to die edition version pc ?

    en tous cas merci encore et j’espère que tu te permettra de refaire des article sur l’histoire de certain jeux un peut flou

    PSYKOW

    1. Merci Psykow 🙂

      Concernant le DLC prepare to die, je suis actuellement dessus et mettrai évidemment l’article à jour lorsque je l’aurai terminé. Il y a effectivement quelques nouveaux éléments qui confirment ce que je pensais, et d’autres tout aussi intéressants qui viennent s’ajouter. Reste à l’écoute.

      Pour d’autres jeux, il y a déjà certains articles du même type disponibles sur le site. Il te suffit de cliquer sur la partie Analyses / références en haut de la page 😉
      Tu peux déjà y trouver du Journey, du Limbo, du Prince of Persia et d’autres analyses plus « générales ».

  23. bravo à toi sylvain c’est du boulot tt ca et sa m’en apprend bcp! je n’est qu’un mot à dire à from software and co : « Il faut absolument éditer un roman » pitié sa serai tellement géniale ou mm une BD si c’est mieux pour eux (point de vue commerciale) :'(

  24. Je dois avouer avoir découvert que très récemment cet article, et je l’ai lu pour la première fois en entier aujourd’hui 🙂

    l’annonce du 2 m’a beaucoup motivé à me replonger dans le jeu, sur lequel j’ai pourtant déjà passé des centaines d’heures, partagées entre le jeu pur et le tournage des vidéos de ce qui allait devenir un des nombreux guide sur le sujet 🙂

    j’adore vraiment la façon dont sont amenés les éléments, pensez vous faire un petit appendice avec les révélations (elles sont nombreuses) du DLC ?

    j’en ai parlé très vaguement dans mon guide vidéo du DLC, je pense que j’aurai beaucoup à apprendre en lisant votre analyse,

    bon vent !

    1. Salut ExServ (et salut à l’équipe d’AoG, toujours un plaisir 🙂 ) !

      Je suis actuellement sur l’écriture de la mise à jour de l’article, avec les informations du DLC. Cela devrait arriver dans quelques jours si tout va bien.

      Merci pour ton soutien 🙂

    1. Bonjour sylvain et félicitation pour ce jolie article, toutefois je pense que tu a fait deux petit erreur :p . La première est par rapport au grade de Artorias, je ne pense pas qu’il sois capitain , mais bien ornstein, le seul qui est rester a lordran pour la defendre durant que les trois autres chevalier sont parti a oolacil ( on peut le savoir en lisant les anneux des chevalier qui donne bcq de renseignement sur eux). Également, les lames du seigneur ses le rang de ciaarian et non son nom :p car on peut aussi le lire sur l’anneaux du frelon qu’on retrouve derrrière la tombe d’Artorias durant le combat de sif.

      ps: désolé pour les fautes grammatical, qu’ainsi pour les nom des personnage :p

  25. Merci pour cet excellent article!

    D’ailleurs, avez-vous remarqué l’erreur (ou plutôt, la coquille) dans la version française du jeu (Prepare to die edition):

    lorsque l’on va affronter Kalameet, son nom apparaissant au dessus de la barre de vie est orthographié ainsi:
    « Kamaleet »

    C’est un détail, mais ça m’a fait rire!

  26. bonjour, jvoulais savoir si on decouvrait tout sa en jouant car je n’ai pas encore fini le jeu et je resiste contre l’envie de lire le site ^^ j’ai pas pu m’empecher de lire une partie x)

    1. salut Delymir,

      la réponse est oui, par contre t’attend pas à avoir autant analysé en une seule partie, j’avais vu à peine la moitié et de ce qu’il y a d’écrit là et j’ai fini le jeu environ 8 à 10 fois, dont plusieurs fois en vidéo ^^

      fin bref, y »a beaucoup à creuser par soi même 😉

      1. hey exserv suis ce fofo !? dit moi tu aurais des chose a rajouté pour ta part ? Sinon continue t’es video je les suis avec assiduité
        ps: l’intero sur la forge c’est pour quand Mr exserv parceque j’aimerais réviser pour pas avoir une mauvaise note a l’exam xD

  27. @Delymir Je viens de refaire Dark Souls avec un pote et je peux te dire que il y a tellement de choses que tu découvres a chaque fois. Autant bien lui que moi. Chaque nouvelle partie de Dark Souls est pour moi unique. Rien que celle-ci, voulant zoomer sur les jolis atouts de Gwenevere avec mes jumelles, j’ai glissé sur ma touche R1 et envoyé 1 lance magique me plongeant dans le Dark Anor Londo. J’ai essayé le reboot sauvage de la console mais mon action était deja sauvegardé ^^.

    @sylvain J’attends impatiamment de lire ton analyse pour Dark Souls 2 (une fois sorti et terminé ^^).

    1. mais ce genre de chose ne peut on pas les decouvrir dans la premiere partie ? et tu n’aurai pas d’autres chose dans ce genre ^^ car j’aimerai bien tout faire moi meme mais c’est pas mon fort ^^’

  28. bonjour

    qu’elle qu’un à t il trouver de l information sur l histoire du roi jeremiah :O , car perso j ai rien trouver et ce personnage me fascine 😛

    1. Il y a quelques analyses farfelues qui traînent sur le net à propos du roi Jeremiah, mais le jeu reste trop avare en infos sur le sujet pour avoir un truc de concret à mon sens. Mais c’est peut être bien pour cela que le type te fascine 😀

      1. j’ai attendu dire qu’il y avait un clin d’oeil a un des personnage de demon souls avec ce personnage , plus particulièrement son chapeau :O … ils sont p-t des lien parenté o,O x)

  29. yop !

    excellent article sur l’histoire je garde cette pas dans mes favoris ! 🙂

    je ne sais pas si quelqu’un a deja eu se dialogue avec la gardienne du feu du sanctuaire de lige feu. je ne sais plus exactement ce que j’avai fai en mai en gros je venai de finir les archives du duc/ caverne de cristal et le dlc et quand je suis revenu a lige feu parlé a la gardienne elle m’a remercié.
    en me disant qu’IL lui avait dis ce que j’avai fait, que j’allai embrasé le 1er feu (pas certain) et que grace a ca elle allai enfin finir cette vie (de honte ou quelque chose dans le genre)

    savez qui c’est c’est ce ‘il’ qu’elle fait mention et aussi, ce que j’ai fait exactement pour debloqué ce dialogue ?

  30. Woops petit bug! :$ Je venais rajouter mon grain de sel à propos de deux choses qui m’ont marqués dans le DLC!

    Tout d’abords l’évolution des dialogues avec Gough! Quand on quitte les dialogues avec beaucoups de personnages on a droits à un « Puisse la flamme vous guidé » , « Puisse le seigneur vous guidé » mais les au revoir de Gough évoluent jusqu’a donné « Vivez votre vie comme bon vous semble » et « Puissiez vous recevoir les honneurs qui vous sont due! ».
    J’ai l’impression que ce personnage à comme nous été manipulé par les deux factions et qu’il semble complètement désabusé au point de regretter l’époque de la guerre contre les dragons! Celle ou l’adversaire était clairement identifié!

    Et enfin la présence de Chester l’homme du futur avec ses vêtements qui font très XVIIIème je trouve! On sais au moins que les êtres humains ne disparaissent pas rapidement! C’est tellement frustrant de ne pas avoir d’informations sur son époque mais due au fait qu’il nous envahisse en tant que spectre sombre on peut soupçonner que « la guerre Kaathe/Frampt » perdurera a travers le temps quelque sois nos actes… La déprime totale quoi…

  31. excellent article et très bonne analyse malgré un background révélé au compte gouttes.
    mais pour ma part le monde de Lordran laisse une grande place à l’imagination, j’aurais tant aimé
    que l’histoire de Dark souls soit développé par exemple dans une série animée, série tv, ou bien en livre.
    en ce qui concerne le Pygmé, je trouve qu’il est fortement inspiré de Gollum pour l’importance qui l’a dans l’histoire.
    au fait tu as oublié de mentionner la région de Zena et son fameux marchand Domhnall, et encore bravo pour ton
    article.

  32. Bravo Sylvain, excellent article, honte à moi je ne l’avais jamais lu. Je viens de réentamer une partie et j’avoue que tu m’as appris quelques détails qui m’avaient échappés.

  33. Merci pour cette analyse précise, tout cet article me rappelle que j’ai toujours eu la flemme de me plonger dans de longues recherches dans le jeu, à lire les différentes explications des armes et équipements… Mais que grâce à toi ça m’évite de le faire lol! 😉

    D’ailleurs à ce propos j’ai entendu une hypothèse inverse de ce que tu écris à propos de gough, et de sa cécité. Quand on lit les descriptions de son armure, on constate que les ouvertures des yeux de son heaume sont bouché (par de la cire il me semble…). Du coup, beaucoup on suggéré l’idée qu’en fait Gough n’est pas aveugle, mais simplement qu’il croit l’être parce qu’il ne voit pas à cause du fait que son casque lui en empêche. C’est une idée que je trouve pas mal pour le contexte du jeu, puisque si c’est ça, ça rajoute encore plus de tristesse au destin de ce personnage, que j’aime beaucoup moi aussi, et dont ça m’a fait mal au coeur de l’attaquer au moins une fois pour avoir son set d’armure…

    Merci encore et bonne continuation!

  34. Un superbe article, vraiment très bien écrit félicitations, ça s’arrose. Je savais que Dark Souls avait déchaîné la passion de mon coeur mais je ne pensais pas qu’il pouvait aussi me faire réfléchir. Il est vrai que c’est un jeu unique et que le manque d’histoire peut se faire sentir mais parfois créer son histoire sois même, échanger sa réflexion avec d’autres joueurs c’est peut être ça l’histoire de Dark Souls. J’ai apprécié ton article que j’ai lu 2-3 fois car je le trouve très intéressant.

  35. salut et merci pour ton travail.
    j’ai juste une remarque a faire concernant Gwenevere. En ng+, il est possible de tuer son frere avant meme d’acceder a la chambre de la princesse ( ce que j’ai fait) et pourtant Gwenevere est toujours la. Ceci laisse penser qu’elle n’est pas vraiment une illusion non?

  36. Très bel article, je te félicite.

    Il recèle plein d’informations croustillantes que je n’avais pas trouvée, et confirme (ou infirme) d’autres sur lesquelles je doutais.

    Ca me donne encore plus envie de jouer.

    Bon jeu.

  37. très bon travaille, je voudrais juste parler de Gaugh, tu dit qu’il est aveugle mais si on le tue , on récupère son armure et
    on lit dans la description du casque de Gaugh que les ouverture pour les yeux sont obstruer par de la cire. Donc quelqu’un aurait voulu que Gaugh soit aveugle. Mais qui aurait pu faire ça ?

  38. Hello,
    Je voulais juste te remercier pour cette analyse, cet article est la meilleure réponse à tout ceux qui trouvent qu’il n’y a pas d’histoire à DS.
    Pour ma part, je me suis posé beaucoup de question quant à la destinée que j’allais choisir : seigneur sombre ou reprendre le flambeau de Gwen et faire perdurer l’age du feu. J’ai récupéré l’anneau de sorcière auprès de snuggly pour enfin comprendre ce que me disait Quelaan du serment du chaos et ça m’a carrément foutu le spleen. J’ai décidé d’abréger ses souffrances, puis j’ai alors repensé aux destins de Sigmeyer et de Solaire … Du coup, je suis allé poutrer Gwen et sans remord j’ai choisis la fin du dark lord! Putain de jeu nihilisto-gothique!
    Merci aussi à exserv qui m’a parmi d’aller au bout de ce chef d’oeuvre

  39. Bravo pour cet article.

    Aimant beaucoup l’ambiance de cet univers, j’ai voulu en apprendre le plus possible à travers le jeu.

    Je n’ai pas réussi à comprendre quel était le rôle de Nito depuis l’avènement de l’âge du feu.
    Tous les ennemis emblématiques du jeu sont des êtres puissant qui se sont battu pour l’avènement de l’ère du feu.

    Le jeu prend place dans une période de transition, tous ces personnages illustres ont fait leur temps et ils sont affaiblis, amoindri, voir pratiquement détruit (Izalith).

    Sauf Nito. Je n’ai aucune idée de ce qu’il a bien pu faire durant toute cette ère.
    Est-ce qu’il s’est contenté de régner sur son domaine, totalement à l’écart des affaires du monde ?

  40. Petit détail pour Gaugh il n’est en réalité pas aveugle, il y à de la cire (ou résine je ne sais plus) collé sur les yeux de son casque, car il était considéré comme trop dangereux (on le vois en lisant le descriptif de son casque) 🙂

  41. Magnifique explication de l’histoire de cette oeuvre qu’est Dark Souls

    D’ailleurs, l’histoire du cycle entamé par le heros, pour succeder au Dieu Gwen, me fait beaucoup penser a un autre jeu japonais, Dragon Dogma.

    Petite chose que j’ai remarqué egalement; la tour de Kiln La premiere flamme, ou on affronte Gwen, quand on arrive, elle ressemble vraiment a la Tour de Babel; Tour, qui, pour ceux qui ne connaitrait pas, dans la Bible, Après le Déluge, les premiers hommes entreprennent sa construction pour atteindre le ciel, mais Dieu interrompt leur projet qu’il juge trop ambitieux, en brouillant leur langage et en les dispersant sur la Terre.

    Je trouve que cet aspect est a prendre en compte pour l’explciation du jeu; apres le Deluge (l’Age finissant dans le jeu, l’Age des hommes a venir), les Hommes ont etablis leur tour, leur destinée en somme, pour acceder a leur humanité, car comme il est ecrit dans le jeu, est il aussi etrange que l’on decouvre l’humanité qu’une fois mort vivant/carcasse ? Tout comme le symbole du feu, le symbole de la vie humaine a l’origine, qui viendra a se brouiller a l’Age des Tenebres, l’age de l’ere Totalement humaine, coupée de ses dieux, de ses ancetres, avec ses decheances..
    Voila aussi pourquoi il faut donner de l’humanité au feu, il faut raviver la flamme, pour rester en vie
    Et les serpents qui veulent nous manipuler, comme le serpent originel, celui qui a tenté Eve.

    Tout ca est un peu confus, mais ce sont des idées qui me germent dans la tete quand je pense a ce jeu; il y a toute une symbolique biblique/religieux/mythologique/philosophique dans ce jeu

  42. Magnifique description, j’ai pour ma part le jeu et son extension mais n’ayant pas une assez bonne carte graphique j’attendrai un peu pour les lancer ^^ J’aimerais assez avoir ton avis sur Skyrim (auquel j’ai déjà joué) en comparaison à Dark souls, histoire de connaître les principales différences entre les deux jeux en attendant 🙂

    1. Salut et merci pour ton retour Necronus !
      Skyrim et Dark Souls ne jouent pas vraiment pas dans la même cour. Si le premier est un joli simulateur de randonnées parsemées de quêtes plus ou moins indépendantes (et écrites avec les pied la plupart du temps), le tout dans un bac à sable gigantesque, Dark Souls se veut beaucoup plus réduit, aussi bien sans sa structure (aucune quête, aucun but ni manichéisme particulier) que dans son environnement. C’est un jeu d’exploration, mais où chaque mètre compte et peut receler une cachette. Le monde est hostile, mystérieux, et le gameplay est beaucoup plus pointu que dans Skyrim. Tu dois apprendre les patterns des ennemis pour mieux les affronter, et chercher dans chaque recoin de quoi améliorer ton perso pour pouvoir avancer « un peu » plus facilement. Le fait que tu ais aimé Skyrim ne signifie donc pas que tu vas forcément aimé Dark Souls. Ce sont des jeux très différents, et Dark Souls n’a pas vraiment d’équivalent. Même Demon’s Souls n’est pas vraiment similaire car beaucoup moins ouvert que Dark Souls. Bref, à toi de te faire un avis !

  43. Salut, je reviens sur ce dossier que je trouve passionnant une fois de plus.
    Je voulais savoir si un tel dossier était prévu pour Dark Souls II car j’avoue que quelques petites choses m’ont sans doute échappées. Personnellement, j’ai trouvé le deuxième épisode plus poussé en terme de gameplay mais moins profond dans son background, avec plus de références « aléatoires » (un dieu dont on va parler une fois dans la description d’un objet et qui ne servira qu’à remplir le background par exemple).
    Merci à nouveau en tout cas pour ton travail !

    1. Oui, l’univers du second opus est bien moins intéressant. Un test et dossier sont prévus, mais pour le moment, faute de temps, ça reste dans ma tête 🙂
      On va cependant éviter le sujet sur cette page, qui concerne uniquement le 1er opus et son DLC. Le dossier Dark Souls II est à venir, donc.

  44. Exellent article que je connais depuis un bon moment. Je poste juste un message pour encourager l’auteur à faire le même travail sur Demon’s souls dont j’ai vraiment bien aimé l’univers que je trouve un peu hybrides avec son côté occidental « japanisé ». Et puis pourquoi pas la même sur Dark Souls II, même si l’univers m’a moins emballé, mais je suis peut être (sans doute) passé à côté de toute sa subtilité. Beau travail !

    1. Comme dit plus haut, c’est prévu pour Dark Souls 2.

      Pour Demon’s Souls, faudrait que je refasse le jeu en fait, l’univers était assez compliqué de mémoire. Cela pourrait être intéressant de creuser, effectivement !

  45. Premièrement gg a toi, cet article est vraiment bien écrit et agéable a lire, et très complet.

    Par contre pourquoi ne développe tu pas le personnage du Chosen Undead ? (La personne qui te donne la fiole d’estus) car pour moi c’est un des personnages majeurs de l’histoire, étant donné qu’il a défait tout le monde.

    Sur ce merci pour l’article.

    1. Hello,
      J’ai modéré ton commentaire, tu comprendras pourquoi 🙂

      Concernant le Chosen Undead, c’est le joueur hein, et j’en parle déjà pas mal vu que c’est (presque) lui qui modélise l’histoire, qui fait le choix crucial de continuer l’Age du Feu ou commencer celui des Ténèbres.

      Et merci pour ton retour Jackouille !

      1. Merci de ta réponse, effectivement je me suis emmêlé les pinceaux, donc tout s’explique.

        Maintenant plus qu’a attendre avec impatience le dossier dur DKS 2

  46. Bonjour

    Tout d’abord, bravo pour cet article qui apporte un peu de lumière sur cet univers très passionnant.
    J’ai récemment terminé DS et je ne peux que constater qu’il me reste encore beaucoup à découvrir.

    Ces informations vont aussi m’être très utile car je dessine et produit une BD sur l’univers de Dark souls. Comme la plus part des BD que je post sur mon site, elle aura surtout comme but de faire découvrir ce monde cruel mais magnifique.

    La BD est en cours de création et la parution sera prévu dans un petit moment, si cela intéresse quelqu’un ! 🙂

    Bien à vous !
    et encore bravo pour ces explications!

  47. Beau travail ! Ce n’est qu’en New Game+ que j’ai pu relier entre elles les diverses bribes de scénario mais ton article complète admirablement tout ce que j’ai pu cerner dans le jeu. Je tiens d’ailleurs à dire que Artorias of the Abyss m’a énormément plu parce qu’il offre une vision claire de ce que peut devenir le monde si on se fie à Kaathe pour suivre la voie des Spectre Sombres. Les rôleplayers peuvent donc finalement véritablement choisir quel serpent écouter et quel serment prêter en fonction du monde qui leur convient, et du coup j’ai fait mon choix : louée soit La Lune Noire.

  48. Superbe article.
    Ayant moi-même fini le jeu et essayer l’extension (Je n’arrive pas à me débarasser d’Artorias) j’ai apprécié cet article.
    Je me demande où tu as trouvé toutes ces infos. J’ai dû louper pas mal de chose en y jouant, pourtant j’ai pris mon temps ^^.
    En esperant que tu nous en fera un comme ça pour DS2 🙂

  49. Tres bon article, je reprochais justement a Dark Souls d’etre tres restrictif sur son histoire, qu’il fallait vraiment vouloir la comprendre pour la trouver et qu’elle n’etait pas narré comme dans un jeu classique (C’est vrai que au final, j’ai surtout appris sur l’univers du jeu par les descriptions des objets). C’etait un peu frustrant d’evoluer dans un univers aussi unique sans en comprendre les enjeux, j’entame donc une run avec l’histoire en tete, je pense que je vais encore plus l’apprécier 🙂

  50. Très bon article. Je trouve juste dommage qu’il n’y ait que peu de citations.

    Petite remarque à propos de l’illusion d’Anor Londo : Rien dans le jeu ne nous dit précisément que c’est une illusion. Tout ce qu’on sait c’est que Gwendolyn se plaint quand on « tue » Gwenevere, mais rien ne dit que c’est une illusion.

    De plus, on peut tuer Gwendolyn sans tuer Gwenevere, il suffit de simplement traverser le brouillard. Si on le tue, les soit-disantes illusions sont toujours présentes : étrange, non ? Même Gwenevere est là. De plus, des illusions qui te tabassent, te donnent des armes et des âmes… C’est assez bancal, comme explication (après si quelque chose le dit précisément excusez moi, mais de tête ce n’est pas le cas).

    Pour en rajouter, si on tue Gwenevere et qu’on rentre dans le brouillard, il dit qu’on a offensé la « GodMother ». Encore une fois, ça ne va pas spécialement vers le côté de l’illusion… ( Après, les paroles des PNJ ne sont pas forcément la vérité vraie donc bon )

    Ma propre théorie à ce sujet est que Gwenevere est bien présente, mais qu’en partie. Elle se trouve avec son mari, mais voulant aidé son frère (logique, elle veut que son air continue), elle envoi une espèce d’hologramme / Image d’elle pour faire tourner le chosen undead vers eux. Ca explique qu’elle se fasse « tuer » en un coup, vu que c’est qu’une image. Les chevaliers sont bien réels, mais si on « tue » cette image, cela est considéré comme une traîtrise, et les chevaliers n’ont plus rien à faire ici, vu que Gwenevere n’est plus présente, et partent. Tout simplement. Le soleil quant à lui, disparait aussi car Gwenevere n’est plus en partie présente.

    Je trouve cette théorie plus logique et moins tarabiscotée que celle de l’illusion. Après c’est mon avis.

    1. Salut Heine 🙂
      Ta théorie est plausible, évidemment. De mémoire, je ne sais pas si c’est dit précisément dans le jeu que Gwenevere est une illusion créée par son frère. A première vue, cela serait logique, après on n’est pas à l’abri que ce soit sa propre illusion, comme tu le dis.

      1. Comme dit, ça serait logique dans le cas où, en tuant Gwendolyn, Gwenevere disparaissait d’elle-même. Or, ce n’est pas le cas. Après c’est Dark Souls, donc on est jamais sûr de rien :B

      2. Il est dit clairement dans le jeu que Gwenevere est une illusion (dans la description de l’anneau du serment de la lune noire). Sinon l’article est très agréable à lire, même si je ne suis pas d’accord sur tous les points il faut admettre que c’est un travail considérable et de qualité.

  51. Salutation et encore bravo pour cet article qui m’a permis de clarifier certaines choses….(j’ai hâte de lire celui sur DS 2)par contre je dois juste te faire souligner un point pour les soeurs izalith. Tu as oublié de mentionner celle qui s’est changé en démon centipède ( on le comprend dans le descriptif de l’anneau orange) celle que tu affrontes avant d’affonter le lit du chaos, on peut également supposer que l’une des soeurs soit la décharge incessante et il manque une septième (on voit leur nombre à l’into du jeu)……si quelqu’un peut m’aiguillé pour elle merci d’avance.

    Mais sinon très bon article encore une fois ^^

    1. le compte est bon normalement : 2 sœurs araignées + la pyromancienne qui améliore ta flamme de pyromancie au max + la décharge + les deux démons + celle qui attend devant le dernier boss d’Izalith et drop un catalyseur = 7 soeurs du chaos

      1. Pas tout à fait : les Démons et la Décharge ne font pas partie des soeurs du chaos.

        La Décharge est leur plus jeune frère, et les Démons sont… des Démons issus du Chaos.

        Pour les 3 soeurs manquantes, on en retrouve 2 dans les orbes du Foyer du Chaos, etla troisième est morte : un corps avec un équipement de sorcière gît sur l’autel à côté de la Décharge Incéssante.

  52. Tout d’abord bravo pour cet article qui m’a bien éclairé sur l’histoire de Dark Souls… Mais je m’interroge sur un point :

    Après avoir tuer Gwenevere je me suis dit que tous les chevaliers d’argents avaient disparu mais en voulant récupérer l’âme de héros juste avant d’arriver au feu près du passage on l’on récupère le set de havel surprise les deux archers(ceux qui n’arrêtent pas d’essayer de nous pousser dans le vide) étaient toujours présent. Pourquoi n’ont t’il pas disparut comme les autres ?

    A oui petite précision j’ai lu dans la description du masque de l’enfant que Nito s’était fait voler son pouvoir par Virevent le nécromancien (boss le plus facile du monde au passage) lui permettant de régner sur les catacombes.

    PS : désolé si les sujets ont déjà été abordés

  53. Bonjour et bravo pour ton article, je viens de finir le jeu et grâce à toi je comprend maintenant beaucoup plus de choses. J’ai cependant quelques questions et remarques :

    Tout d’abord, as-tu entendu parler de la théorie selon quoi Manus, le Boss final du DLC, ne serait pas un simple habitant d’Ooacile, mais bien le Pygmée lui-même ? Ce qui selon moi défend cette hypothèse est qu’Elizabeth comme Chester parlent d’un humain primitif comme étant à l’origine des malheurs d’Ooacile. De plus, à la toute fin du jeu, si le joueur choisit les ténèbres, Kaathe déclare que leur seigneur est de retour. Cela ferait sens car le précédent « Père des Abysses » est mort quelques siècles plus tôt, tué par la main même de celui qui deviendrait son successeur. Enfin, son nom, « Manus » peut être séparé en « Man-Us » soit « Nous, l’Homme » en Anglais, et donc l’Humanité (dans son sens espèce humaine) elle-même. Chose amusante, « Manus » signifie aussi « la main » en latin, ce qui est son visiblement son membre préféré.

    Bref, selon moi, ce serait la Princesse Brunante qui aurait cédé aux manipulations de Kaathe, réveillé le Pygmée et aurait plongé son peuple dans les Abysses. Après tout, elle est une experte en sorcellerie et il faut une certaine soif de pouvoir pour suivre cette voie. D’ailleurs, d’une façon générale, les lanceurs de sort finissent assez mal dans l’univers de Dark Souls : Seath, Logan, Virevent, les filles du Chaos… La magie mène à la mort où la folie, souvent les deux…

    J’avais également une remarque dont je voulais te faire part : il me semble que tu dit que Gwen est peut-être un précédent Chosen Undead car il fait la même taille que les humains. Là, j’ai une objection, Gwen fait la même taille qu’Artorias, Ornstein et Gwendolin, soit 2,5m environ… Les seuls personnages de la race des dieux qui ont une taille inhabituelle sont Gwenevere (ce qui peut s’expliquer par le fait qu’elle soit une illusion) et Ciaran, qui est de taille humaine (étrange…)

  54. Bonjour, j’ai lu cette article plusieurs fois, et après confrontation avec mes observations, il y certains points du DLC avec lesquels je ne suis pas d’accord avec, à savoir artorias en priorité, et gough l’archer.
    On peut lire sur la description que les fentes pour les yeux de son casque ont été combler, ce qui indiquerais plutôt qu’il n’est pas aveuglé mais a vu l’être, et a probablement fini par le devenir.
    Quand à son enfermement entre guillemet, il me semble plus volontaire que forcé, sachant qu’il utilise une métaphore pour signifier qu’il n’est plus utile (son rôle était de tuer les dragons.) et n’a donc plus vraiment quoi que se soit à faire.

    Concernant artorias, la venue magique d’avant le combat révèle très clairement que même si il tait très atteint, les abysses n’était pas encore maitre de lui, il bascule lors de la cinématique justement, ce qui veut dire qu’il a vraisemblablement réussi à remonter seul, après avoir perdu, car ayant protéger sif Grace au sort via son bouclier, et n’ayant plus moyen de ce protéger.
    Je pense que cette théorie est valide, car son bras est complètement cassé, il n’aurait pas pu s’occuper de sif si son bras avait été défoncé de la sorte avant qu’il ne lance son sort.
    Je pense plutôt qu’il a continuer son combat, puis a réussi avec de la chance, à s’échapper, à cacher son pendentif argenté et arrivé ensuite devant nous, ou il perd pied.

    Voilà, pour le reste, j’admire le travail que tu as effectuer, il est très intéressant, et m’a permis de voir les choses sous un angle qui me semble correct.

    1. Tout à fait d’accord avec ce que tu dis sur Gaugh, il n’est pas aveugle, juste que son casque s’est recouvert de résine avec le temps. Enfin, il n’y voit rien quand même ! Il faudrait que je repasse un coup sur les trucs inexacts de cet article… très prochainement 🙂

      Quant à Artorias, pas trop d’accord par contre. Avec Sif, ils affrontent Manus, et se font défoncer la tronche. Dans un dernier geste, Artorias sacrifie son bras pour protéger Sif grâce à son bouclier. Les Abysses lâchent ensuite leur corruption sur Artorias. Il a déjà basculé depuis longtemps lorsqu’il affronte le héros dans le DLC.

      Et merci pour ton retour ^^

      1. Je ne pense pas que la résine soit venu avec le temps mais plutôt qu’elle y a été mise volontairement par ceux qui le considéraient comme un géant brutal (en tout cas c’est ce que dit la description du casque) surement pendant son sommeil.

      2. Excellent article qui m’a permis de mieux comprendre ce plus que riche univers.
        Néanmoins il y a un point sur le quel je ne suis pas d’accord, c’est le fait que ciaran soit l’un des chevalier de Gwen. Selon moi les 4 chevalier sont
        -Artorias(le loup)
        -Gought (le faucon)
        -Ornstein(le frelon)
        Et Smough(le lion)
        Cela me semble plus logique si on se base sur les anneaux qui ont été remis aux quatre chevaliers.

        1. Nop, Ornstein est bien le lion (il a d’ailleurs une armure représentant un lion) et Criaran est le frelon, avec ses dagues équivalents à des dards. Smough est juste un pote d’Ornstein, rien de plus.

  55. Salut Sylvain excellente analyse je suis arrivé a capté l’histoire et ton analyse a éclaircit certain point rester flou mais une chose reste en suspend : Les peintures d’ariamis .
    j’ai eu beau chercher pas moyen d’avoir ne serai ce que la moindre piste a tu une analyse de cette endroit merci d’avance

    1. Je pense que le monde peint d’Ariamis est une prison, où se retrouve tous ceux qui terrifiaient les Dieux, avant que ces derniers ne quittent Anor Londo. On retrouve dans cette « prison », Priscillia, crainte par sa technique de vol de vie, ainsi que les fidèles de la déesse du péché Velka (les corbeaux hommes bizarres). Velka est connu par ailleurs pour avoir tenté de faire une révolte auprès des autres Dieux (avec Havel, entre autres).

      1. Bon sang c’est génial pas une seule fois j’ai entrevue ne serait ce que une seule idée de ton analyse des peinture ^^ merci beaucoup pour cet éclaircissement

  56. Bonjour, j’ai lu ton analyse complète et je trouve que c’est du très bon travail mais je pense avoir déceler une erreur : Quand tu parle du forgeron de Vinheim tu précise qu’on ne sait pas pourquoi il est enfermé mais quand on lui parle il nous raconte que l’idée de sortir de cette prison et de devenir une carcasse lui est insupportable alors est-ce qu’il ne se serait tout simplement pas enfermé lui-même par peur de devenir une carcasse ?

  57. Bravo pour cet article. J’ai fait le jeu il y a quelques années maintenant et cela faisait longtemps que je voulais me plonger davantage dans son univers. Suite à cette lecture, je me prends à rêver d’une adaptation vidéo reprenant le moteur du jeu, ou un prolongement de l’univers via d’autres médias. C’est tellement riche. Ce jeu m’aura captivé comme aucun autre (même si j’ai été rebuté de prime abord).

    Concernant la fin du jeu, il y a quelque chose qui m’a toujours fait tiquer : il s’agit de la propension qu’à le jeu à se poursuivre inexorablement en New Game +, en dépit de la fin du jeu qui tend à clore le récit de manière cohérente. Il y a peut-être un truc qui m’échappe, mais je trouve juste un peu dommage que cet aspect NG+ n’ait pas été mieux intégré dans l’univers et le scénario du jeu. En l’état, ça ne me paraît pas très logique de reprendre au début du jeu, surtout si l’on décide de ne pas entretenir le Feu et d’entrer dans l’Age des ténèbres.

    Il y avait sûrement un moyen d’intégrer une sorte de loop scénaristique complètement démente, à l’image du côté implacable observé par le cycle de vie et de mort qu’expérimente le joueur tout au long de sa partie. En tout cas c’est une chose que j’ai jamais vraiment compris.

    1. Malheureusement, certains médias ne doivent pas être adaptés sous une autre forme que celui dans lequel il a été conçu.
      C’est parfaitement le cas pour Dark Souls, qui ouvre sa richesse des Lores et son background dès l’instant où l’on s’implique dans le jeu. Ce qui ne pourrait être le cas d’un film, d’un animé ou même d’une BD. Il manquerait la participation du spectateur / lecteur qui le pousserait à en savoir plus sur l’univers.
      C’est ce qui rend un jeu vidéo si unique 🙂

  58. Salut Sylvain,

    je viens d’attaquer la lecture du bouquin de chez Third Ed., et j’avoue être agréablement surpris de te retrouver à la co-écriture.
    En tout cas, ce fût un achat direct, totalement irréfléchi, et tu me vois ravi de te retrouver derrière.
    Bon boulot en tout cas, même si je suis loin de l’avoir terminé.

  59. Je me demandais si le pygmé n’était pas le joueur. Enfin une réincarnation de lui car dans tout le jeu nous ne le voyons nul part, on sais Just qu’il n’est plus le dark lord. Mais où ce trouve-t-il ? Aucune légende ni rumeur n’en parle. De plus l’héritier « nous » est un mort vivant des plus puissant surpassant même le pouvoir des seigneur de la flamme. Alors ne serait il pas correcte de penser que le pygmé pourrais être par essence le joueur ?

  60. Salut Sylvain et encore merci pour cet incroyable boulot que tu as fourni.
    J’ai une question, à toi ou aux autres forumers :
    Quelqu’un a-t-il une idée de ce que peuvent bien murmurer les voix que l’on peut entendre dans les grottes de diamant et dans le palais du Duc ?
    J’ai l’impression que c’est la même litanie qui est répétée mais je n’arrive pas à entendre suffisamment bien pour traduire tout ça !
    Par avance merci

  61. J’ai adoré cette article il a permit de m’ éclaircir sur l’univers de dark souls , mais il y a une chose qui me tracasse. L’âge du Feu c’est bien l’âge des dieux ? Si c’est cela les chevaliers de gwen , les 4 rois de la New Lando, artorias, etc .. sont ils des dieux aussi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *